Ebola à Beni : l’engagement communautaire pourra rapidement écarter le danger (Dr Alain Musaka, médecin épidémiologiste)

«Il pourrait ne pas y avoir des nouvelles flambées d’Ebola jusqu’à atteindre l’ampleur qu’avait cette épidémie à Beni-Butembo il y a peu. C’est à la condition que la population de Beni et environs s’engage au respect strict des mesures hygiéniques et collabore dans la confiance avec les équipes de riposte contre Ebola ».

C’est ce qu’a dit Dr Alain Musaka, médecin épidémiologiste du ministère de la santé affecté en zone de santé de Katwa à Butembo. C’est après le cas déclaré à Beni vendredi 10 avril 2020 à deux jours seulement de la déclaration de la fin de l’épidémie en RDC.

Le nouveau cas d’Ebola de Beni c’est un jeune garçon de 26 ans. Ce cas semble paniquer la population qui devra faire face à deux épidémies meurtrière concomitamment : Ebola et le Covid 19. Mais Dr Musaka reste confiant que l’engagement communautaire peut rapidement écarter le danger.

« Un seul cas d’Ebola dans une communauté signifie une épidémie. Si la communauté adhère, on va faire un bon listage des contacts, on va les suivre, et je crois que les équipes qui sont sur place on commencé le travail, on pourra couper la chaîne de transmission qui vient de refaire surface. Faisons confiance aux personnels de santé qui font déjà un grand travail de sacrifice pour qu’on puisse mettre définitivement fin à cet épidémie » exhorte le docteur.

Dr Alain Musaka a tenu ces propos dans une interview avec la presse à l’issu d’une séance de briefing sur le Coronavirus organisée par le club Rfi Butembo. 17 leaders des jeunes ont participé à cette séance qui s’est tenue dans le respect des normes hygiéniques et de distanciation sociale recommandée dans la lutte contre le covid 19.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE