ENK/Centrale Talihya : société civile et mouvements citoyens saluent, sous réserve, la qualité de l’investissement

Les deux coordinations de la société civile, villes de Butembo et Beni, groupes de pression et mouvements citoyens ont effectué une visite guidée à la centrale en construction de la société Energie du Nord-Kivu, ENK, dimanche 24 juillet 2022. Les hôtes d’ENK   en ont profité pour présenter les désidératas des abonnés de cette société.

Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Talihya-Nord sont sur la bonne voie. La délégation des acteurs sociaux du Grand-Nord  l’a aussi constatée. Elle a plaidé en faveur des abonnés.

« Nos impressions sont telles que, il y a quand même un investissement sérieux. Nos  craintes, vous savez, il y’a des coupures du courant à n’importe quel moment. Et, à  en croire justement tout ce que nous venons de voir là à Talihya, en tout on n’a pas à dire qu’on va produire l’énergie à Talihya d’ici deux semaines », a fait savoir Maximin Muhamba  vice-président du Kyaghanda Yira à Butembo.

 « Nous demandons d’abord de supprimer la location compteur et de baisser le prix de l’énergie », plaide pour sa part Pépin Kavotha, Président de la société civile de Beni.

 

 Au stade actuel les travaux se concentrent sur le finissage des travaux au niveau de la centrale de Talihya et son  interconnexion avec  la centrale d’Ivugha.  James  Vanouthe, Directeur Administratif de ENK a reconnu le retard observé pour la  production de l’électricité à partir de Talihya. Il a justifié au même moment l’instabilité de la desserte en énergie que connaissent Beni et Butembo.

« Quand on donne une date, évidemment, c’est une date dans le meilleur des cas, si tout se passe bien. Vous savez  on avait connu le pont qui s’était cassé à Kasindi, la grève des chauffeurs, les journées villes mortes, les marches ; et puis de toute façon,  on ne peut pas faire de la  magie.  Et a tout ceci  on ajoute l’insécurité  qu’on a connue ici il y a quelque temps », explique James V.

En ce qui concerne la tarification, il se défend « De toute façon, la discussion de prix  je pense que c’est une discussion qu’on aura sur toute la durée de la concession ; même si on réduisait aujourd’hui je pense que demain on demanderait encore de réduire davantage. Maintenant pour l’instabilité du courant, on est obligé de traverser cette période difficile suite à l’interconnexion qui va finir d’ici quelque jours ».

Il sied de noter qu’à part les acteurs  de la société civile, les mouvements citoyens et groupes de pression de Beni-Butembo dont la LUCHA, le Parlement Début de Furu et Antigang se sont dits satisfaits de l’évolution des travaux sur le site de Talihya Nord.

 

Georges Kisando Sokomeka

Share this content: