Entrée des troupes ougandaises : un ajout de trop au cocktail des différentes forces inutiles de l’ONU déjà présentes à Beni et en Ituri (SOCIV Nord-Kivu)

La présence de l’armée ougandaise sur le sol congolais est une humiliation de l’armée congolaise. Point de vue de la société civile du Nord Kivu à l’annonce de l’accord trouvé entre le président Félix Tshisekedi de la RDC et Yoweri Museveni de Ouganda à propos de l’entrée au Congo des troupes de l’armée Ougandaise pour traquer les rebelles ADF, présumés auteurs des massacres des civils à Beni et Irumu.

La présence de ces troupes de l’armée Ougandaise risque de produire l’effet contraire c’est à dire, affermir ou renforcer l’ADF estime Edgard Mateso vice-président de la société civile du Nord Kivu. C’est un ajout inutile au cocktail des différentes forces déjà présentes à Beni et en Ituri estime-t-il contre l’ADF principale cible de toutes ces forces. L’espoir qu’a suscité l’arrivée de la brigade d’intervention sous l’égide de l’ONU est aujourd’hui une déception totale évalue la société civile. Et dans ce contexte, les forces vives sont hostiles à l’arrivée des troupes Ougandaises.

‘‘L’expérience semble nous prouver que des troupes entrent et retournent mais la paix recherchée n’arrive pas. La question est celle de savoir, est ce qu’il ne s’agit pas des troupes de trop ? Nous avons des tanzaniens, des kenyans, des malawites, des népalais, des uruguayens, des indiens, des sud-africains et nous-mêmes les congolais et aujourd’hui on veut ajouter des Ougandais.’’

Ce serait une humiliation pour les FARDC si l’armée Ougandaise arrive estime Edgard Mateso. Pourtant, s’il y a un peu de volonté d’en finir avec l’ADF, l’armée congolaise peut toute seule organiser la traque. ‘‘Faudra-t-il humilier jusqu’à ce point nos militaires congolais quand on sait qu’ils ont la capacité d’en finir avec ces ADF et d’autres groupes armés, si et seulement si on exfiltre de l’armée tous ces infiltrés, qu’on équipe nos militaires des matériels nécessaires et qu’on leur donne un salaire descend.’’

Plusieurs rapports démontrent que les troupes qui sont venus en intervention en RDC se sont illustrées dans le pillage des ressources naturelles. L’Ouganda est même déjà condamné par la Cour Internationale de Justice y compris pour des allégations de pillage rappelle Edgard Mateso. Il dit craindre que pareil scénario se répète alors que c’est la traque de ceux qui tuent la population à Beni qui est attendue.

Emmanuel Kateri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *