ESU-Butembo : « A la messe d’ouverture de l’année académique 2021-2022, Mgr l’évêque donne un message clair aux enseignants et aux étudiants. » (Homélie)

« Appelés à collaborer  avec Dieu au salut  de nos frère et sœurs » ; est le thème de  l’homélie de la messe d’ouverture  de l’année académique 2021-2022. Messe célébrée ce samedi 15 janvier 2022 au sanctuaire  Saint François d’Assise de Kaghuntura  par Monseigneur SIKULI PALUKU MELCHISEDEK Evêque de Butembo-Beni. Dans cette homélie Jésus invite ses disciples à faire des choses qui seraient utiles à DIEU et d’être des serviteurs capables de collaborer avec lui au salut de leurs frères et sœurs. Aux enseignants et étudiants, le pasteur de Butembo-Beni a un message clair.

Un appel lancé aux professeurs et membres du corps scientifique à mettre la connaissance et l’amour au-dessus de toute la science car la sagesse conduit les plus souvent à se laisser guider dans leur recherche  par la lumière de Dieu. En ce temps des réformes dans l’enseignement, le système LMD devrait plutôt permettre de trouver des solutions aux défis sociaux.

«Science sans sagesse n’est que ruine de l’âme ». Dans le cadre des réformes actuellement en cours au sein du Ministère de l’ESU de notre pays, je rappelle ainsi à vous, chers Professeurs et chers membres des corps académiques, qu’une chose est d’avoir participé au Séminaire de formation sur les fondamentaux du système LMD. Une autre, est d’intérioriser ce système LMD de manière à prendre en compte les problèmes de notre société et à s’impliquer dans la recherche des solutions appropriées. », souligne-t-il au point 4 de l’homélie.

Aux étudiants, en plus d’être le plus studieux que possible et d’accomplir correctement les devoirs académiques en vue de produire des résultats escomptés ; ils doivent promouvoir des valeurs sociales

« La meilleure manière de les honorer est d’être le plus studieux que possible et d’accomplir correctement et en temps vos devoirs académiques en vue de produire des résultats escomptés. Dans ce sens, permettez-moi de vous rappeler qu’un bon étudiant ou une bonne étudiante ne doit pas se livrer à des actes de violation des droits fondamentaux des personnes ni sur les personnes qui les encadrent, ni sur les nouveaux étudiants ou les nouvelles étudiantes. Un bon étudiant ou une bonne étudiante évitera tout acte de vandalisme sur les infrastructures qui les abritent ou qui les entourent. En outre, un bon étudiant et une bonne étudiante doivent se garder des antivaleurs, notamment, la tricherie, la légèreté des mœurs, la loi du moindre effort, l’insouciance, le mauvais usage des réseaux sociaux, la paresse, l’alcoolisme, etc. La culture des antivaleurs à partir des milieux éducatifs anesthésie lentement mais sûrement chez les personnes le sens du bon, du bien, du vrai et du beau. », renchérit-il au point 5.

Cette messe dite à l’intention de toutes les institutions supérieures et universitaires a commencé à 10h et a pris fin 12h laissant ainsi cette année entre les grâces divines.

Hervé Mukulu & Julienne Muhima

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE