ESU : les établissements prêts à l’organisation générale ou partielle du LMD doivent s’adresser au ministère de tutelle (Prof Osé Masivi)

Les établissements tant publics que privés de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, ESU, qui sont prêts à l’organisation générale ou partielle du système Licence Master Doctorat, LMD, doivent s’adresser au ministère de tutelle pour obtention d’une autorisation spéciale.  C’est l’une des dispositions reprises dans la note circulaire du ministre de l’ESU du 22 février 2022.

Le Professeur Osé Masivi, conseiller au numérique du ministre de l’ESU l’a réitéré au cours de l’émission Talk Hebdo coproduite par la Voix de l’UCG et Moto Tv.

« Il ne s’agit pas d’un rétropédalage. C’est plutôt tout simplement une orientation, une chance donnée à ceux qui hésitent de pouvoir continuer, quitte à revenir sur le droit chemin. Nous nous continuons avec les reformes, qui du reste n’est pas une réforme de cette année mais de l’année prochaine. C’est pour toute la vie du ministère », explique-t-il.

Pour rappel, consécutivement aux instructions du chef de l’Etat Félix Tshisekedi mais aussi face aux contraintes liées notamment à la grève du personnel académique et scientifique, le ministère de l’ESU a résolu de tempérer le processus de basculement général vers le système LMD.

Seules les promotions de recrutement (Préparatoire et G1) des établissements académiques reconnus par le ministère de l’ESU sont autorisés à basculer vers le système LMD dans toutes les filières au cours de cette année académique 2021-2022.

 

Georges Kisando Sokomeka

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE