ESU : Nzangi Butondo appelle à la dépolitisation des institutions et affirme sa détermination à poursuivre les reforme dans un climat hostile

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Muhindo Nzangi appelle à la dépolitisation des institutions d’enseignement supérieur et universitaire et affirme sa détermination à poursuivre les reforme dans un climat hostile.  Affirmation faite au cours de la cérémonie d’ouverture de l’année académique 2021-2022 à l’Académie des Beaux-Arts à Kinshasa. Devant les responsables d’institutions présents il a souligné qu’en amorçant les reformes, il s’entendait à la résistance  mais cela attise plutôt son courage.

« En me lançant dans ces réformes, je savais que l’Afrique fait partie des continents presque irréformables, parce que les gens sont attachés aux anciennes habitudes. Je voudrais bien vous faire part de ma détermination d’aller jusqu’au bout de ces reformes malgré la résistance. Je demande donc à tous ceux qui aiment le Congo d’éviter de politiser les établissements d’enseignement supérieur et universitaire. C’est un milieu académique et scientifique, il doit le rester », a-t-il martelé.

Évoquant toujours la grève, le ministre renseigne qu’il a longuement échangé avec le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Ce dernier l’a rassuré de sa disponibilité à échanger avec les syndicats. Cette fois-ci le problème sera évoqué dans sa globalité au cours de ces échanges.  Quant au système LMD, plus qu’un objectif ; il est à compter comme l’axe prioritaire de cette année académique. C’est dans cette optique que le patron de l’ESU rappelle à la communauté académique que “nous nous sommes engagés dans la généralisation de ce système conformément à la loi en la matière mais aussi aux recommandations des états généraux de l’ESU adoptées au conseil des ministres.’’

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE