Etat de siège : deux militants de la LUCHA qui régulaient la circulation à la place de la police interpellés à Butembo

Deux militants de la LUCHA accusés de trouble à l’ordre public à la hauteur du rond-point Takenga ont été arrêtés par les agents de l’ordre dans la soirée de vendredi 19 novembre 2021. Il s’agit de MBUSA Ivogha Mathieu et Kasereka Setuna Joël.

Ces militants étaient en action jeudi et vendredi soir  pour réguler  la circulation routière au niveau du rond-point Takenga, carrefour non couvert par les agents de la circulation.

Le Commandant urbain de la PNC/Butembo, le Commissaire Supérieur Principal POLO NGOMA di-Ntoto Jean Paul condamne ce comportement de la LUCHA. Il appelle les militants de ce mouvement citoyen à se conformer aux lois du pays surtout en cette période d’état de siège. « Ils  se sont comportés comme dans une jungle. Ils font ce que bon leur semble. Ils viennent pour réguler la circulation en vertu de quelle loi ? Ces gens-là seront déférés devant l’auditorat militaire afin de subir la rigueur de la loi », explique le commandant urbain de la police. Pour le Colonel Polo-Ngoma, les militants de la LUCHA ont perturbé l’ordre public alors que les  agents de l’ordre assuraient pleinement leurs fonctions.

Stewart Muhindo, militant de la  LUCHA dénonce une arrestation arbitraire et appelle plutôt à l’interpellation des policiers de roulage qui démissionnent chaque fois  de leur mission mettant en péril la sécurité des citoyens.

 

Les deux militants de la LUCHA  sont entendus sur PV au bureau du service de renseignement de la police commissariat urbain de Butembo.

 

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE