Etat de siège: la mission du Premier Ministre est une anticipation d’une interpellation du parlement afin d’amortir le choc (Prof Kahindo Muhesi)

La mission du premier ministre en provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri est une anticipation d’une interpellation du parlement à la veille de l’an un de l’instauration de l’état de siège. 

Le Professeur Kahindo Muhesi Augustin, enseignant en faculté des sciences politiques à l’Université Catholique du Graben, UCG Butembo au Nord-Kivu, analyse cette mission comme une fuite en avant afin d’amortir le choc car l’état de siège n’a pas apporté une solution aux questions sécuritaires dans l’Est de la RDC.

Pour ce chercheur, le Premier ministre et sa suite n’avaient pas les instruments nécessaires afin d’évaluer en un temps record l’état de siège.

« Il serait erroné de penser qu’une mission éclaire du premier ministre soit en mesure de changer beaucoup la configuration sécuritaire de la région.  Mais encore faut-il dire qu’il ne s’agira pas d’une évaluation sérieuse, trop méthodique, fouillée, parce que le premier ministre arrive, vous le savez, juste pour un temps. Il n’a pas les outils techniques de pouvoir vérifier ce qui se passe dans le commandement des forces armées, ce qui se passe dans la gestion des fonds alloués à l’état de siège, pourtant là ce sont des questions fondamentales pour comprendre comment l’état de siège n’arrive pas à atteindre les objectifs lui assignés », analyse le chercheur.

Pour lui, il n’est pas évident que l’état de siège soit levé par le Président de la République qui en est instigateur.

« On a l’impression que le président veut mettre fin à l’état de siège car c’est l’une de ses dernières cartouches. Et donc pour moi cette mission est une anticipation d’une interpellation que le parlement pourrait faire pour essayer d’interroger le gouvernement de la mise en œuvre d’un ensemble de proposition que le parlement avait formulé sur les déficiences que manifestaient l’état de siège, lesquelles déficiences on a l’impression qu’elles persistent jusqu’à aujourd’hui », déplore le Professeur Muhesi.

Après Goma dans le Nord Kivu, le Premier Ministre Sama Lukonde est arrivé en début d’après-midi de ce mercredi 13 avril 2022 à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, entité sous état de siège avec le Nord-Kivu depuis mai 2021.

Selon le ministre de la communication, cette nouvelle visite est aussi une marque de solidarité à la population meurtrie par la violence.

Georges Kisando Sokomeka

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE