Etat de siège/Nord-Kivu : le député provincial Promesse Matofali saisit le gouverneur suite à la recrudescence de l’insécurité tant en milieux urbains que ruraux.

Le député provincial Promesse Matofali a adressé lundi 28 juin  une correspondance au gouverneur militaire du Nord Kivu relative à la recrudescence de l’insécurité en milieux urbains et en territoire territoire de Beni.

 Cet élu  dit être proche de la population de Butembo alerte  qu’au mois de juin, 5 personnes ont été tuées à Goma, 150 ont perdues la vie dans les massacres des civils entre avril et mai sans parler des cas d’incursions nocturnes à Butembo, de l’attaque de Kyambogho et des récents événements de Beni avec les engins explosifs qui ont fait quelques victimes. 

« En ville de Goma, l’opération 40 voleurs refait sur place dans plusieurs quartiers et plus précisément les quartiers Mabanga Nord et Sud. Il faut aussi noter Les cas d’assassinats répétitifs au quartier Katoyi,  commune Karisimbi, en ville de Goma. dont le dernier en date du lundi 14 juin 2021, autour de 2h du matin, où un homme a été tué et un autre blessé après incursion des bandits armés aux environs de 2h du matin », écrit le député.

En ville de Beni et dans les territoires de Rutshuru, Lubero, Masisi, Walikale, les mêmes faits sont décriés.

« Ce  tableau sombre ci-haut détaillé qui n’est pas exhaustif, entraine le désespoir qui s’installe dans les esprits des populations qui se sentent abandonnées », ajoute-t-il.

Ainsi cet élu provincial invite le Gouverneur de Province, à qui la charge de sécuriser la population du Nord-Kivu et leurs biens  a été confiée  à prendre  des mesures pouvant palier cette situation dans le contexte de l’Etat de siège.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE