FARDC: l’appel du chef l’Etat concerne aussi les filles mais elles posent des préalables

L’appel du Président Felix Tshisekedi aux jeunes de s’enrôler massivement dans l’armée pour défendre la nation ne concerne pas que les garçons. Les filles aussi.  A Butembo certaines filles sont d’accord et d’autres posent des préalables. La Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance, DYFEGOU en plus soutenir l’initiative demande le nettoyage de l’armée. 

Kavira  Salama, une jeune fille rencontrée au centre-ville de Butembo  l’avant-midi de ce lundi 07 novembre estime que l’appel du chef de l’Etat aux jeunes à s’enrôler dans l’armée est inopportun et improductif  au regard  du  désordre et  la corruption souvent décriés dans le gouvernement.

«  Personnellement je ne suis pas d’accord avec cette proposition.  Car même si je m’enrôle dans l’armée  ce sera une perte d’énergie. En commençant au sommet, le gouvernement congolais est corrompu. Eux-mêmes doivent voir comment mettre fin à cette guerre qu’ils ont commencé dans notre pays » propose-t-elle.      

 Vices au sein du gouvernement et de l’armée que reconnaît  la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance. Elle conditionne ce recrutement par l’assainissement de l’armée et la création d’une brigade spéciale chargée de la formation des jeunes volontaires qui vont s’enrôler.

 « Dans ce contexte sécuritaire nous n’avons qu’à encourager les femmes vue la résolution 13-25 des nations unies qui insiste sur la participation de la femme à toutes les assises concernant la recherche de la paix. L’armée étant la grande institution dans ce sens, avant d’y arriver  nous voulons insister sur une recommandation que nous avons toujours dit au Président de la       République, d’assainir d’abord l’armée dans laquelle nous  voulons envoyer nos enfants. », insiste-t-elle.  

Rappelons que suite à l’appel du chef de l’Etat à la jeunesse congolaise de s’enrôler massivement au sein de l’armée mais aussi à se constituer en groupe de vigilance pour faire échec à l’agression rwandaise sous couvert du M23, l’armée annonce un enrôlement massif à Goma et Beni , deux ville de la province du Nord-Kivu.

Elisha kindy