Butembo : Fêter en dépit de la situation socio-économique et sécuritaire difficile.

Fêter en dépit de la situation socio-économique et sécuritaire difficile. C’est ce qu’ont fait plusieurs habitants de Butembo ce jour de nouvel an. Rencontrés aux heures de la mi-journée de ce samedi premier janvier 2022, ces habitants de Butembo, tout en ayant leurs regards tournés vers leurs compatriotes de Beni et Ituri indiquent qu’ils ont fêté avec les moyens de bord. Je vous propose de les écouter.

‘‘ Je suis Amani Sahani, je fête nouvel an avec les moyens de bord, juste pour donner un sens à ce premier jour de l’année. Je me rappelle de mes compatriotes qui sont à Beni et qui fête dans une atmosphère qui ne rassure pas.’’ Non loin de lui, Me Bakhe Mughanyiri, président de l’association des anciens de l’Université Catholique du Graben. ‘‘ Je voudrais d’abord souhaiter mes vœux les meilleurs à tous les anciens de l’UCG, leur souhaiter longévité et prospérité. L’année écoulée a été difficile avec la pandémie, les tueries… avec notre père, l’Evêque de Butembo Beni qui a prêché le vœu d’une année différente, nous espérons que celle-ci sera moins meurtrière et plus prospère. Nous allons fêter dans la méditation en famille, parce que nous sommes aussi dans l’obligation de nous rappeler de nos frères qui font face aux massacres des civils à Beni.’’ Même cette jeune fille a trouvé l’année 2021 très chargée et recommande la 2022 à Dieu. ‘‘ Comme Dieu nous a épargné des maladies qui ont emporté plusieurs personnes, des accidents et autres, nous pensons qu’il est nécessaire de lui recommander l’année 2022 pour qu’il nous protège. Mais vraiment 2021 a été dure. Nous allons fêter en mangeant et en buvant pour essayer d’oublier cette année très difficile’’  a noté Exaucée Mwanamolo. Me Pascal Tsongo Mutsopa, tout en se rappelant d’une année 2021 caractérisée par la poursuite des massacres des civils et d’autres anti valeurs adresse ses vœux de nouvel an, ‘‘ à tous les congolais et toutes les congolaises pour que Dieu donne à nous tous la grâce de la paix et la sécurité en 2022… Je vais fêter en famille, et cette année j’ai choisi d’aller puiser de la bénédiction de l’année à l’église et chez mes beaux-parents avec qui je vais fêter avec ma charmante épouse et mes enfants’’ a dit Me Mutsopa.

La fête de la Bonana s’est passée sans incident majeur à Butembo et même en ville et territoire de Beni au Nord Kivu, des endroits où sévissent des massacres des civils, a constaté La Voix de l’UCG.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE