Goma-insécurité : « L’acte du lieutenant John Kabangulu Zakitota démontre le ras-le-bol des soldats qui veulent en finir mais coincé par la politique » (Stewart Muhindo, LUCHA)

Dans la matinée du vendredi 17 juin 2022, un militaire commis à la barrière de la frontière congolo-rwandaise a traversé jusqu’au Rwanda et a tiré sur les forces policières rwandaises. Si le bilan initial faisait état de 3 morts côté rwandais, l’armée rwandaise, dans un communiqué a affirmé que seuls 2 policiers ont été blessés par les tirs du militaire congolais, rapporte grands lacs news. L’acte du lieutenant John Kabangulu Zakitota a été salué par une ferveur de la population de Goma et du Congo en général. Abattu de l’autre côté de la frontière au Rwanda, son corps a été récupéré par les forces congolaises et a été accompagné par une foule immense. Qu’est-ce que cela représente ? Stewart Muhindo, activiste du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, nous donne sa compréhension. 

Pour Stewart Muhindo, cela démontre combien la situation est explosive et qu’elle peut dégénérer à tout moment. Et plus, c’est l’incarnation du Ras-le-bol de ce sous-officier qui, malgré sa volonté  de défendre sa nation, se retrouve coincé dans des combines politiques.

« La situation est vraiment explosive et elle peut dégénérer à tout moment. Que des militaires arrivent à se tirer dessus alors qu’ils habitent là depuis assez longtemps sans que cela n’arrive, cela prouve qu’à tout moment il peut y avoir un affrontement ouvert et généralisé.  C’est donc un appel à œuvrer de manière ouverte à répondre au conflit, entre le  Rwanda et le Congo. Le deuxième message dans ce conflit c’est que ça illustre plus au moins ce sentiment de colère au sein de l’armée. Colère peut-être du fait qu’elle a l’impression de combattre dans une guerre qui est politiquement entretenue, qui aurait déjà du être fini si on leur laissait le travail. Si un militaire décide d’agir dans un cadre en dehors du légal, c’est surement parce qu’il estime que le cadre légal ne lui permet pas d’atteindre l’objectif », éxplique Stewart Muhindo 

Le fait que la population a directement accompagné cette action renvoie à la même désolation du peuple congolais face aux mensonges et faiblesses des politiques actuelles. Néanmoins, il est impérieux de trouver une solution, sans dorloter les terroristes du M23, tout en protégeant la population de l’escalade d’une guerre civile, souligne cet activiste pro démocratie et bonne gouvernance.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE