Goma : que se passe-t-il avec le volcan Nyiragongo ? voici les réponses de l’OVG

Que se passe-t-il à Goma, chef-lieu de la province du Nord Kivu, avec le volcan Nyiragongo actuellement ? L’Observatoire Volcanologique de Goma OVG a conseillé la vigilance et la prudence, mais à l’heure actuelle il faut s’apaiser. Message de Kasereka Mahinda, directeur scientifique de l’OVG.

Le volcan Nyiragongo, entré en éruption le 22 mai 2021 est actuellement en activité. Des fumées ou panash de gaz, des petits tremblements de terre traduisant l’activité magmatique autour de ce volcan et la température de gaz qui a augmenté sont les signes que le volcan est en activité mais pas déjà en éruption a expliqué à la presse de Goma, Monsieur Kasereka Mahinda de l’OVG. Mais, ajoute Mr Mahinda, ceci serait lié à l’éruption du 22 mai dernier. ‘‘ Quand le réservoir s’est vidé à la suite de la première éruption, il y a eu le 28 septembre 2021, réapparition des lacs de laves dans le cratère, mais d’une manière intermittente. Mais à partir du 18 décembre jusqu’à ce jour, l’activité est maintenant permanente. Vous observez des panash de gaz, comme le mardi, il y avait une grande lueur, alors la population ne pouvait qu’avoir peur.’’

L’activité du volcan a commencé mais il ne faut pas s’alarmer car il n’y a pas encore des signes d’une éruption sur le flanc rassure le directeur scientifique de l’OVG. ‘‘ Il ne faut pas s’alarmer. Nous n’avons pas vu jusque-là les signes d’une éruption sur le flanc. Ca dépend de la définition de chacun. Eruption signifie apparition des laves sur la surface. Ça peut être à l’intérieur du cratère ou à l’extérieur. Pour le moment il y a de la lave à l’intérieur du cratère. Elle se manifeste par des lueurs que vous observez au sommet.’’

Mais pourquoi l’OVG conseille-t-elle la vigilance ? Kasereka Mahinda répond ‘‘ L’observatoire va continuer à suivre ces évents. La vigilence est quasi permanente au niveau de l’observatoire. Nous communiquons les résultats à l’autorité. Pour la population, il faut être vigilent, parce que ces panash de gaz contiennent des produits volcaniques toxiques qui créent des problèmes de santé quand ils chutent en des endroits habités.’’

L’OVG conseille ainsi la population de ne pas prendre l’eau de pluie, de couvrir les aliments, ne pas manger à l’extérieur… l’OVG rassure surtout que l’évent le plus observé donne sur des endroits non habités vers Kibati et Shaheru. Un évent c’est un trou par lequel la lave peut sortir s’il ne sort pas du cratère principal explique encore Kasereka Mahinda.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE