Gouvernement Sama II : s’ils sont nommés pour amasser de l’argent, alors c’est perdu d’avance (Prof Nissé Mughendi)

Les membres du gouvernement Sama Lukonde II auront le défi de donner des signes positifs avant les prochaines élections pour éviter la méfiance du peuple. C’est une bonne équipe, on peut avec elle espérer au résultat, mais elle n’est pas sans faiblesses. Le professeur Nissé Mughendi, enseignant de géopolitique à l’UCG que nous avons rencontré pour parler de ce nouveau gouvernement, mentionne également que l’expérience de certains de ses membres est un autre atout qu’il convient de lui reconnaître.

Jean Pierre Bemba à la défense, Antipas Mbusa à la coopération régionale. On peut bien espérer que les deux apportent de leur expérience là où Gilbert Kabanda à la défense était décrié et Christophe Lutundula maintenu aux affaires étrangères, a clairement besoin de renfort d’un connaisseur des enjeux régionaux comme Mbusa Nyamwisi. Cette équipe gouvernementale doit cependant le savoir, si elle ne pose pas des gestes positifs qui pourraient apporter espoir à la population, elle pourra s’attirer la réaction peu clémente de celle-ci. ‘‘ Ceux qui font partie de cette équipe doivent en assumer le bilan. Si pendant les mois qui nous restent avant les élections, ils posent des gestes qui redonnent espoir à la population, ça peut aller à leur avantage. Si au contraire au contraire ils ne font rien et se contentent d’amasser de l’argent pour la campagne, évidemment ça pourra jouer contre eux même’’ avertit Nissé Mughendi. 

Ce gouvernement n’a pas d’intérêt à jouer la carte de la prolongation pour cautionner le glissement estime le Professeur. ‘‘ Je ne pense pas qu’ils gagnent quelque chose en repoussant les prochaines élections. S’ils le font, ils s’attireront tout de suite le courroux de la population qui est aujourd’hui, plus qu’hier, beaucoup plus exigeante. Elle veut la paix. Elle veut le développement, elle veut les élections. Des bonnes élections’’  rappelle-t-il.

Au titre de déception, la reconduction du premier ministre Sama Lukonde dont la mollesse inquiète, la grande taille du gouvernement et l’apparition du controversé Vital Kamerhe note le Professeur Nissé. ‘‘ Sama Lukonde est maintenu à la tête alors que tout le monde décrit cette sorte de mollesse du premier ministre. Il n’est pas très actif, il parle peu de ce qu’il fait. On ne le connaît pas. Il a des ministres qui sont actifs et d’autres sont presque absents, ils sont cachés. Et lui-même fait curieusement partie de ceux qui sont cachés. On peut aussi reprocher à ce gouvernement de ne pas avoir réduit la taille du gouvernement. Une autre faiblesse c’est quand même d’avoir bizarrement ramené quelqu’un qui a été accusé d’avoir détourné beaucoup d’argent, Mr Vital Kamerhe’’ déplore-t-il.

Pour le Professeur Nissé Mughendi, si ce nouveau gouvernement est un moyen pour Félix Tshisekedi d’amener ses alliés à amasser des moyens pour financer la campagne, alors c’est partie pour un échec. Si au contraire c’est une équipe qui vise d’abord le résultat, elle peut alors attendre la récompense du peuple.

Emmanuel KATERI

 

 

Share this content: