Guerre du M23 : ces facteurs à la base du désistement de la RDC à négocier avec le Rwanda selon le Prof Muhesi

La cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita a déclaré , lundi 8 juillet, au cours de la 9681ᵉ réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, tenue à New-York, aux États-Unis d’Amérique, quil n’y aura pas de solution militaire au conflit dans l’Est de la RDC. Elle estime que la paix ne pourra être rétablie que grâce à des solutions politiques durables. Une voie que le gouvernement congolais est loin d’emprunter dans ce conflit qui l’oppose au M23 soutenue par le Rwanda. Pour le professeur politologue Kahindo Muhesi Augustin, enseignant d’université RDC, le désistement de la RDC à négocier dépend des quelques facteurs d’ordres militaire et diplomatique.

Les facteurs auxquels fait allusion le professeur Kahindo Muhesi Augustin sont, entre autres, l’évolution de la situation militaire sur le terrain, la pression diplomatique et le système politique congolais.

« Pour le cas du premier facteur, au cas où la RDC devrait arriver à repousser considérablement la rébellion du M23, il est clair que les possibilités de négociation puissent s’amenuiser. Dans le cas contraire, il serait possible que la position de la RDC change. Dans le cas du deuxième, la RDC ne vit pas à vase clos. Elle répond comme pays aux demandes qui viennent de l’environnement externe de la communauté internationale. Plus forte sera cette pression, plus grandes seront les chances d’ouverture des négociations, enfin, le système politique congolais avec les interactions de ses acteurs plus forte seront les demandes de pour exiger plus l’option militaire moins grande seront les possibilités d’éventuelles négociations. Et plus forte seront les demandes à proposer, les demandes de négociation entre le M23 comme voie de sortie, plus forte seront les chances de voir la RDC négocier avec le M23 ou le Rwanda » a-t-il expliqué.

Depuis  le jeudi 4 juillet 2024, les Etats Unies d’Amérique ont imposé une trêve humanitaire de deux semaines aux « belligérants » en province du Nord-Kivu pour permettre aux humanitaires d’acheminer l’aide  aux populations victimes de ce conflit.

Elisha Kindy  

Share this content:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *