Insécurité à Nobili : la seule structure sanitaire encore fonctionnelle connaît une pénurie des médicaments

Pénurie des médicaments dans les structures sanitaires de la Chefferie des Watalinga, à l’est du territoire de Beni. C’est la conséquence de l’insécurité grandissante, caractérisée par des multiples attaques attribuées aux rebelles ADF ces derniers jours dans cette chefferie.     Selon des sources sanitaires, plusieurs malades, pour se mettre à l’abri des attaques armées, abandonnent le lit d’hospitalisation sans honorer leurs factures de soins.

Pour y faire face, un médecin, responsable d’un centre hospitalier à Nobili plaide pour une assistance en médicaments pour renforcer les stocks. Docteur Séverin appelle également le gouvernement de la RDC a vite pacifier la région :

« Nous sommes en train de traverser une très grande insécurité surtout ces derniers temps. Nous sommes la seule structure qui fonctionne vers Nobili avec le paquet complémentaire d’activité. Avec les rumeurs, l’insécurité, tous  nos malades fuient presque tous les soirs et la plupart ne reviennent plus. Ce qui fait que ceux qui ont  reçu les médicaments et n’ont pas payé sont en train de laisser la structure dans le vide. Nous avons beaucoup des ruptures des médicaments. On n’a même plus rien. Ce qui fait que nous appelons au secours des hommes de bonne volonté pour que nous puissions continuer à prendre en charge les malades. »

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE