Justice-Ebola : Procès assassinat du Dr Muzoko, le nom du Docteur Mundama, cité en maintes reprises

Poursuite ce mardi 23 Février du procès de l’assassinat du docteur Muzoko, médecin de l’OMS, œuvrant dans la riposte contre Ebola, assassiné lors d’une attaque des mai-mai aux cliniques universitaires du Graben en avril 2018. L’instruction du dossier a commencé.

Apres identification des témoins à l’ouverture du procès le lundi 22 février, ce mardi 23 février, le docteur Sangala Kisako, chef d’antenne de la division provinciale de la Santé DPS Butembo, lors des faits et docteur Kasereka Kasisivahwa, superviseur des laboratoires dans l’équipe multisectorielle de la lutte contre Ebola ; ont été confrontés au ministère public à propos de l’idée de chasser les médecins non locaux dans la riposte contre Ebola.

Les prévenus ont explicité à la cour militaire opérationnelle, chacun, les circonstances des conciliabules tenues à ce propos. Le nom du Docteur Mundama Witende, prévenu en cavale, est revenu plusieurs fois comme auteur de l’idée de chasser les médecins expatriés et non originaires car les médecins locaux étaient déjà suffisamment outillés pour mener la lutte contre Ebola et qu’ils étaient mal payés.

Soulignons que des 25 prévenus, 8 seulement sont présents à la barre. Un décès à la personne de l’infirmier Karasaba et tous les autres étant en fuite.

L’instruction du dossier   va se poursuivre ce mercredi 24 février. Les audiences publiques de la cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu siégeant en matière répressive en premier et dernier ressort se tiennent dans la cour de l’auditorat militaire de Butembo.

Lisez aussi: Ebola-Justice : le procès Dr Muzoko de l’OMS , commence, enfin !

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE