RDC-Etat de la nation : Ce qu’a dit Felix Tshisekedi ce lundi 13 décembre

Le chef de l’Etat a tenu son traditionnel discours sur l’état de la nation ce 13 décembre 2021 devant l’assemblée nationale et le sénat réunis en congrès. Dans une allocution d’une heure et 20 minutes, Félix Tshisekedi a balayé la quasi-totalité des secteurs vitaux de la nation, se faisant intempestivement applaudir par les députés et sénateurs en présence de certains membres de sa famille politique. Présents également, les membres du gouvernement, des autres institutions et de certaines chancelleries étrangères.

En tout début de son discours, Félix Tshisekedi a mentionné sa bonne disposition à donner aux congolais le Congo de leur rêve, fustigeant ainsi les difficiles conditions socio sécuritaires dans lesquelles ils vivent. Une minute de recueillement pour ceux qui sont tombés sous le coup des ADF et autres bandits qui sèment la désolation dans différentes villes et territoires qui composent la RDC a été observée comme pour honorer la mémoire de ces nombreuses victimes. Le président a ensuite ramassé l’épineuse question sécuritaire, celle de la lutte contre la corruption louant le travail de l’Inspection Générale des Finances IGF, une institution qui était dans l’ombre jusqu’à son entrée en fonction comme président de la république. Il a cependant mentionné que cette institution ne devrait pas faire ombrage à la justice. Abordant la question de la justice, le chef de l’Etat a reconnue que celle-ci est constamment sur le banc des accusés, promettant que les efforts entrepris pour sa réforme se poursuivront. Sur le plan politique, Félix Tshisekedi a mentionné que l’année 2021 a été celle de l’instabilité des assemblées et gouvernements provinciaux à travers le pays. 14 de ces organes provinciaux ont eu des soucis de fonctionnement ayant conduit au renversement de certains gouverneurs. Sur le plan du processus électoral, Félix Tshisekedi a attiré l’attention de tous pour ce processus qui a déjà démarré. Félix Tshisekedi a également parlé covid 19 mentionnant que les nouvelles vagues sont la preuve qu’on est loin d’en finir avec cette pandémie et recommandant le respect strict des mesures barrières. Ebola, Monkey pocks, rougeole et autres thèmes sur la santé ont été passés au peigne fin. Il a aussi parlé de la diplomatie, ventant le fait pour lui d’avoir brisé l’isolement diplomatique de la RDC avant d’aborder les questions de son mandat en tant que président de l’Union Africaine, de l’environnement, des infrastructures et de balayé les questions économiques et sociales. Le discours saccadé par des applaudissements était le seul point inscrit à l’ordre du jour de ce congrès.

Parent pauvre de ce discours, l’éducation et l’enseignement qui n’ont pas fait objet d’un regard soutenu du président de la république dans cette allocution dans laquelle, ce secteur n’est évoqué que superficiellement avons-nous observé.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE