Lubero: des agents de services publics forcés de percevoir des taxes illégales pour le compte des Mai-Mai à Njiapanda-Mangurejdipa

Les groupes armés Mai-Mai ont instauré plusieurs taxes illégales dans plusieurs villages de Njiapanda-Mangurejipa, en secteur des Bapere, près de 100 Km à l’ouest de Butembo, dans le territoire de Lubero.

Selon le Colonel Kiwewa Mitela Alain, administrateur du territoire de Lubero, ces groupes armés utilisent certains agents de services publics et des policiers dans la collecte illégale de l’argent auprès des commerçants. C’est en localité de Byambwe qu’ils ont commencé, maintenant ils opèrent à Njiapanda-Mangurejipa, précise l’administrateur de Lubero.  « Nous avions constaté effectivement cet activisme accru des groupes armés dans le secteur des Bapere. C’était d’abord à Byambwe où ils ont installé leur QG. Aujourd’hui, on apprend maintenant que c’est à Njiapanda, et là effectivement ils sont entrain de rançonner la population en percevant illégalement des taxes auprès des commerçants sous l’égide de certains agents de l’Etat notamment des agents percepteurs et une équipe des policiers qui sont là-bas et qui sont vraiment impuissants face à cette situation », explique  le colonel Mitela Alain.

Après s’être imprégné de la situation,  l’autorité territoriale de Lubero a saisi le secteur opérationnel Sokola1 Grand Nord. D’importantes mesures seront prises pour endiguer ce phénomène, annonce-t-il.

« J’ai été en contact avec le commandant du secteur opérationnel Sokola1. Il promet de s’y impliquer pour régler cette situation et la population pourrait continuer à vivre tranquillement », assure-t-il. 

Entre-temps, il appelle la population au calme et à continuer à faire confiance aux FARDC et aux autres services de sécurité.

Jackson SIVULYAMWENGE  

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE