Lubero-Etat de siège : Le député national Jean Baptiste Kasekwa exige la relève immédiate de l’administrateur pour ingérence dans les décisions judiciaires.

Le député national Jean Baptiste Kasekwa exige la relève immédiate de l’administrateur de Lubero. Le Colonel Ndonda Mandongo est accusé de s’ingérer dans les décisions judiciaires qui ne relèvent pas de sa compétence. L’Etat de siège n’étant pas synonyme de la suppression de l’Etat de Droit, il est judicieux qu’il soit immédiatement remplacé réclame l’élu de Lubero ayant écrit au ministre de la défense, de la justice et au gouverneur. Il explique au micro de Georges Kisando.

« J’ai accédé à des preuves évidentes selon lesquelles, il a signé au mois de juillet des documents pour nommer des chefs de village, il crée des localités. En violation des arrêts rendus par le Tribunal de Grande Instance en 2007. Jugement confirmé par un arrêt de la cour d’appel de Goma. Le Congo c’est Etat de droit, un administrateur militaire, ou gouverneur, n’a pas le droit de faire n’importe quoi. Il est là pour un objectif précis », dénonce l’élu de Lubero.

Si cela n’est fait, cet élu craint que l’administrateur de Lubero ne laisse des conflits qu’il sera difficile de gérer après l’Etat de siège.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE