Lubero : La société civile inquiète de la lenteur dans la réhabilitation de la route Butembo-Mangurejipa

Les travaux de la route la route Butembo Manguredjipa ont besoin d’un  effort supplémentaire. Georges Katsongo président de la société de la société civile du territoire de Lubero estime au-delà de   l’attributaire commis à cet axe routier,  son entretien exige des moyens supplémentaires du gouvernement.

« Le monitoring effectué par la coordination de la société civile de Lubero sur la route Butembo-Goma, révèle que les travaux de réfection évoluent normalement », indique George Katsongo, président de cette structure.  

Par contre,  sur la route Butembo Manguredjipa, c’est le statuquo. Georges Katsongo pense qu’il faut beaucoup plus des moyens et des engins de génie civil. La société civile estime  qu’il faut étudier la possibilité d’un nouvel autre partenariat avec l’attributaire qui y est affecté.

« Depuis qu’on a mis le nouvel attributaire sur la route Butembo-Mangurejipa, les choses ne marchent pas très bien. Cette route demande beaucoup des moyens étant donné qu’elle est dans un état de délabrement très avancé. Les travaux évoluent très lentement. Il faut un renforcement des moyens à partir d’un financement au niveau provincial ou national ou encore avec des partenaires » a dit le président de la société civile de Lubero.

 Emma Kateri et Ismaël Kabuyaya