Lubero : SYDIP, ces engagements des agronomes d’Etat après leur formation sur les pratiques agricoles adaptées au changement climatique

Les agronomes d’Etat et les agents du Conseil Agricole Rurale de Gestion du territoire s’engagent à participer à l’intégration de nouvelles pratiques agricoles adaptées au changement climatique dans leurs communautés respectives. 

Ils ont pris cet engagement ce mercredi 30 novembre 2022 à la clôture de l’atelier de formation organisé à leur intention par le Syndicat de Défense des Intérêts Paysans (SYDIP) sur les pratiques agricoles durables adaptées au changement climatique à Butembo.

Les participants venus de Kayna, Kirumba, Kipese, Lubero-Centre, Lukanga, Mizebere et de plusieurs autres contrées du territoire de Lubero ont été capacités sur plusieurs notions parmi lesquelles l’agro-écologie, le système d’informations climatiques, l’association de cultures, la gestion de l’eau, l’utilisation de semences, la gestion de la fertilité de sols et  les techniques de production des cultures maraîchères.

 « On nous a parlé de la gestion des sols, la conservation et la gestion de l’eau, mais aussi on nous a parlé de l’agroforesterie parce que, selon le formateur, avec le phénomène changement climatique, il s’observe une disparition d’autres espèces mais aussi la production a baissé. Et pour essayer de relancer l’agriculture, il faut des méthodes résilientes au changement climatique », restitue Maombi Cadet, agronome d’Etat de la commune de Kayna.

Les effets du changement climatique impactent considérablement l’agriculture en territoire de Lubero, reconnaît Hangi Tembo Masinda, inspecteur territorial de l’agriculture à Lubero. Il estime que le projet qu’exécute SYDIP pour atténuer ces effets tombe à point nommé.

 « C’est un projet qui est venu au moment au opportun parce que, la saison dernière a été caractérisée par une insolation d’une grande périodicité, et cet ensoleillement a été à la base de la baisse de la production pour ce concerne la saison B 2022 », révèle-t-il, assurant qu’à travers les enseignements de ce jour, il est possible  d’améliorer l’agriculture en mettant en pratique l’agro-écologie qui paraît comme une alternative aux effets du changement climatique.

Dès le retour dans leurs communautés respectives, les agronomes d’Etat sont donc appelés à aller innover comme souhaité Welt Hunger Hilfe (WHH), partenaire technique du SYDIP dans ce projet.

« C’est pour cette raison que WHH nous a donné ce projet pour que nous puissions voir comment innover. Et cette innovation commence par nous en tant qu’agents de développement », recommande Sage Masinda,  Secrétaire Général du SYDIP lors de son discours de clôture de cet atelier avant de remercier le Professeur Muhindo Walere Sahani, Expert en gestion des risques naturels et enseignant en faculté de sciences agronomiques de l’Université Catholique du Graben qui a facilité cette capacitation.

Notons que la formation des agronomes d’Etat fait suite à une série des formations organisées dans le cadre du projet  « Innovation pour l’adaptation de l’agriculture au changement climatique » exécuté depuis mars 2022 en territoire de Lubero par le SYDIP avec l’appui technique de Welt Hunger Hilfe et le financement du Ministère fédéral allemand de coopération et développement économique BMZ.

Jackson SIVULYAMWENGE