Manifestation anti MONUSCO : le gouvernement prend très au sérieux la réaction de la population (Gouverneur NK)

Le gouverneur militaire  du Nord-Kivu déplore les dégâts tant humains que matériels conséquence des manifestations contre la MONUSCO organisées dans différentes entités du Nord-Kivu.  Le Lieutenant Général Constant Ndima qui séjourne en ville de Butembo depuis ce mercredi 27 juillet 2022 a appelé les manifestants à la retenue. 

La visite du gouverneur intervient  au lendemain des troubles ayant débouché sur 11 morts tant du côté civil que de la MONUSCO.   Il dit comprendre l’impatience des manifestants en ce qui est du retour de la paix dans la région.

« Nous comprenons qu’ils sont à bout de leur patience de voir la paix revenir dans notre province du Nord-Kivu. Nous ne pouvons pas nous livrer à ce jeu de l’ennemi à ce moment où le pays est agressé pour que nous fassions le lit de l’ennemi. La violence appelle toujours la violence et ne résout pas le problème », a expliqué le Général Constant Ndima. 

 Le  gouverneur du Nord-Kivu a  fait savoir que le processus de ce retrait est déjà déclenché et le gouvernement prend au sérieux la réaction des manifestants.

« Le gouvernement  prend très au sérieux la réaction de la population et d’ailleurs le processus du départ de la MONUSCO a déjà commencé. Vous pouvez vérifier au niveau de la province du Tanganyika précisément à Kalemi où la MONUSCO est entrain de plier bagage », a-t-il fait savoir. 

Le gouverneur du Nord-Kivu accompagné des membres de son cabinet et les dirigeants des opérations militaires dans la Zone Sokola I,  a rendu visite aux blessés des échauffourées anti Monusco pris en charge à l’Hôpital de Matanda. Le général Constant Ndima et sa suite se sont, par après, rendu  à la base de la MONUSCO pour présenter leurs condoléances aux contingents marocains et indiens qui ont perdu  leurs policiers ce mercredi 27 juillet 2022.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE