Massacres à Beni : « Plus de 500 enfants orphelins vivent dans des conditions inhumaines en ville de Butembo. » (ISPRON)

Plus de 500 enfants orphelins de massacres vivent dans des conditions inhumaines en ville de Butembo. Au fur et à mesure que leur nombre augmente, leur prise en charge devient de plus en plus difficile alerte l’asbl ISPRON qui encadre les déplacés de guerre en ville de Butembo.

Madame MASIKA KAHINDO MARIE JEANNE, secrétaire exécutive au sein de l’asbl Intégration Sociale pour la Promotion de Nécessiteux ISPRON l’a dit au cours d’un entretien avec la voix de l’UCG à l’occasion de la journée mondiale des orphelins de guerre. Parmi ces difficultés, ces enfants ont du mal à accéder à une bonne scolarité.

« Vous savez qu’il y’a tant des parents qui ont été égorgés. Ils sont plus de 500 orphelins. Les prendre en charge ce n’est pas facile. Certains sont identifiés au sein des écoles mais avec la situation que nous vivons, même pour avoir les objets classiques, c’est très difficile. », se désole-t-elle.

Ils n’ont pas non plus aussi  accès facile  aux soins de santé même s’il  y’a des gens des bonnes volontés qui leurs viennent en aide ajoute  madame Marie Jeanne

« Il y’a ceux qui tombent malades. Nous avons tant des factures qui sont en souffrance. Nous avons toujours connus des cas de décès. Il y’a ceux-là qui ne trouvent pas les frais de loyer. Que les bonnes volontés nous viennent en aide  ici à la cathédrale au bureau de ISPRON »

Madame MARIE JEANNE appelle les personnes de bonne volonté de leurs venir en aide.

JULIENNE MUHIMA

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE