Modernisation de la route Beni-Kasindi : des usagers partagés entre doute et espoir quant à l’aboutissement des travaux

Lundi 9 mai 2022, c’était le lancement effectif des travaux de modernisation de la route Beni-Kasindi, en territoire de Beni, Nord-Kivu. Deux semaines après, les habitants du poste frontalier et douanier de Kasindi sont partagés entre doute et confiance. Si pour les uns ces travaux qu’exécute l’entreprise ougandaise Dot Service Unlimited sont de la poudre aux yeux de congolais, pour les autres, il y a lieu d’espérer à leur aboutissement. Le doute qui plane quant à ces travaux est lié à un certain nombre de faits. Les mêmes travaux ont été lancés à plus d’une fois, mais également, la population garde de mauvais souvenirs des projets souvent lancés avec pompes mais jamais achevés.

En entrant dans le poste frontalier et douanier de Kasindi, on est accueilli par tout un arsenal d’engins mis en contribution pour la réhabilitation de cette route de portée nationale. Ces machines époustouflantes ne suffisent cependant pas pour rassurer un grand nombre d’habitants de la place. C’est comme  Gédéon (prénom d’emprunt), habitant de Luvirihya, qui exprime un sentiment de scepticisme vis-à-vis de ce projet.

« Je pense qu’ils viennent consommer inutilement le carburant, parce que, déjà voyez ce qu’ils font…Nous pensions qu’ils allaient commencer au niveau de la douane, mais nous sommes surpris de constater qu’ils ont commencé les travaux à partir de la barrière de Kasindi. La route part de la douane jusqu’en ville de Beni, pas de la barrière de Kasindi », se lamente-t-il.

 

Une autre partie de la population de Kasindi est agréablement surprise par le démarrage effectif de ces travaux lancés officiellement depuis juin 2021 par le Président de la République, avec son homologue ougandais Yoweri Kaghuta Museveni.

« Déjà, le fait de voir les travaux démarrer, c’est quelque chose de positif. Aujourd’hui, on voit que les travaux évoluent normalement. C’est une surprise agréable pour nous autres, raison de féliciter le Président Tshisekedi. Honnêtement c’est pour la première fois que je vois cette route en pleine réhabilitation… », se réjouit, pour sa part, un conducteur de taxi-voiture faisant ses courses entre Beni-Kasindi.

Pour la sécurité du personnel et des engins sur cette route où les ADF tendent des embuscades aux usagers, les forces armées de la République démocratique du Congo travaillent conjointement avec l’armée ougandaise pour assurer l’escorte.

De son côté, la société ougandaise Dot Service Unlimeted qui exécute ces travaux assure de son engagement à aller jusqu’au bout.  Cependant, elle appelle les usagers de cette route au respect des panneaux de signalisation déjà implantés sur le chantier. L’ingénieur Nicolas, un des responsables de cette entreprise, lance cet appel aux conducteurs d’engins roulants pour, selon lui, prévenir des cas d’accidents au moment de l’exécution des travaux dont la durée sera un peu plus longue.

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et son homologue Ougandais Yoweri Museveni ont lancé officiellement les travaux de réhabilitation de la route reliant les deux pays aux frontières de Kasindi et de Kasese,  mercredi 16 mai 2021, à Mpondwe dans le district de Kasese, frontière avec Kasindi.

Au total, 228 km de route devant faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays seront réhabilités dans le cadre de ces travaux pour coût global  de 300 millions de dollars américains, à en croire Félix Antoine Tshisekedi. Le Chef de l’Etat congolais avait, lors du lancement de ces travaux,  assuré que cette route va non seulement booster les échanges économiques entre les deux pays mais aussi et surtout lutter contre l’insécurité dans cette partie du pays.

Jackson SIVULYAMWENGE

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE