Nord-Kivu/Butembo: le maire répond à la Lucha à propos des parkings pirates

«L’exode rural dû à l’insécurité dans les villages autours de Butembo, voilà ce qui est à la base d’un afflux des conducteurs de moto taxi à Butembo. Conséquence, les parkings pirates des motos taxi et voitures sont parsemées actuellement un peu partout dans la ville, obstruant ainsi les voies publiques», c’est la réaction du  maire adjoint de Butembo Patrick Tsiko à la déclaration de la Lucha et des certains autres citoyens qui invitent les autorités urbaines à assainir la ville.

Selon le maire adjoint de Butembo Patrick Tsiko, la difficulté liée au parking et à l’obstruction des artères  au centre-ville est réelle. « Selon le contexte sécuritaire actuel autour de Butembo, il est pour le moment difficile d’y faire face sous pression, car nombreuses personnes débouchent des tous les villages pour se concentrer au centre, en quête de la survie familiale » explique le maire adjoint de Butembo.

Toutefois, le maire promet que l’Etat finira par procéder à la fermeture et au déplacement  de certains parkings pirates. En rappel, le mouvement citoyen Lucha section de Butembo a, dans une correspondance adressée aux autorités de la ville, demandé le démantèlement des tous les parkings pirates dans la ville.

Selon la Lucha, ces parkings créent des embouteillages qui occasionnent par la suite des accidents. Ces parkings se créent aux heures vespérales dans plusieurs endroits et  surtout au rond-point de la Cathédrale, au croisement entre le boulevard Denis Paluku et l’avenue Matokeo, sur le boulevard Joseph Kabila, près du rond-point du Monument Historique, non loin de l’institut Vungi sur le boulevard Julien Paluku, pour ne citer que ces endroits.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE