Nord-Kivu/Côte Ouest Lac Édouard : vivre sans route ni téléphone et internet ; dure expérience des agronomes et moniteurs agricoles

Si le taux de pénétration de la téléphonie mobile est en nette croissance en RDC, plusieurs localités restent par contre complètement enclavées. Selon les récentes statistiques de 2021, l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications au Congo (ARPTC), à travers son Observatoire du marché de la téléphonie mobile, estime à 47,1% le taux de pénétration global de la téléphonie cellulaire en République démocratique du Congo. La Voix de l’UCG revient de certaines localités de la côte Ouest du lac Edouard en   groupements Musindi et Hutwe, en territoire de Lubero, où l’accès au réseau de la téléphonie mobile est un luxe.

Thérèse Kaghoma est agronome. Cette dame de 25 ans, a tout abandonné depuis un an ; sa famille, ses copines et des potentiels prétendants au mariage. Ceci   pour un poste de supervision d’une station de lavage de café, d’une coopérative agricole implantée   dans le village de Kiribata en groupement Musindi en Chefferie de Batangi. Pas de route, pas d’accès ni au réseau de télécom, et par ricochet, à internet mobile. Comme si cela ne suffisait pas, même la radio FM ne couvre sa base de campement.  Thèrese Kaghome mène sans gêne sa vie dans une zone complètement coupée du monde.

« Pour trouver nos proches il faut effectuer 1 Km à la recherche du réseau mobile. La dernière fois j’ai été connecté sur whatsapp c’était en décembre pendant mon congé à Butembo. Je suis presque solitaire », a-t-elle expliqué avec amertume.

D’autres universitaires sont déjà empochés dans cette partie du territoire de Lubero, victime de la fracture numérique. Monsieur Arsène Ndungo, père de quatre enfants en souffre.

« Je n’ai aucune information sur le Président de la République. Un soulard m’a fait savoir qu’il a été opéré d’une maladie du cœur. Les massacres de Beni j’ignore s’ils ont cessé ou pas. Je suis coupé du monde. De fois on nous accorde chaque trimestre un congé pour visiter nos familles », explique-t’il.

Retenez qu’une antenne de téléphonie mobile est en construction sur les hautes montagnes de Kipese afin de désenclaver les localités sises sur la côte Ouest du Lac Edouard en territoire de Lubero.

Georges Kisando Sokomeka 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE