Nord-Kivu/DDRC-S : Comment les groupes armés créés pour combattre l’hégémonie rwandaise peuvent-ils avoir confiance à un monsieur proche de Kigali (Stewart M., LUCHA)

Stewart Muhindo, militant de la LUCHA, invite l’Allemagne et les potentiels bailleurs des fonds à ne pas financer le Programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Communautaire et Stabilisation, DDRC-S. Ceci suite au passé sombre de Tommy Tambwe Rudima qui a pris  la commande  dudit  Programme après sa nomination par le Chef de l’Etat.

 Au cours d’un échange avec l’ambassadeur de l’Allemagne en RDC Dr. Schnakenberg le 29 Juillet 2021, Stewart Muhindo,  a  invité les bailleurs à fermer les robinets  de tout financement pour un programme voué à l’échec.

 « En nommant Mr Tommy Tambwe Rudima, un rebelle multirécidiviste et ennemi du Congo à la tête de ce programme,  Félix Tshisekedi vient de tout gâcher. Tommy Tambwe Rudima  a fait parti des rébellions de l’AFDL, du RCD, ensuite du M23. Récemment, il a dirigé à partir du Rwanda l’Alliance de la Libération de l’Est du Congo (ALEC), un mouvement armé soutenu par le Rwanda et visant à créer la “République Indépendante du Kivu” », dénonce Stewart Muhindo.

« Comment les groupes armés qui ont été créés dans le souci de  combattre l’hégémonie rwandaise peuvent-ils avoir confiance à un personnage  proche de Kigali ?», s’interroge-t-il. Pour Stwart Muhindo la place de Tommy Tambwe ne peut être que la prison pour sa  participation active aux  rebellions  qui ont endeuillé l’Est de    la RDC.

Pour rappel, le docteur Denis Mukwege  a exprimé  ses inquiétudes après la nomination de Tommy Tambwe.  A travers une déclaration rendue publique mercredi 11 août, le prix Nobel de la paix 2018 pense que le fait de gratifier des criminels au lieu de les traduire en justice encouragerait les groupes armés en brousses à attendre leur tour.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE