Nord-Kivu/enfants victimes d’agressions : la FJDF offre un service d’accompagnement judiciaire gratuit depuis plusieurs années

L’organisation Femmes Juristes pour les Droits de la Femme et de l’enfant FJDF propose depuis quelques années un accompagnement juridique gratuit des enfants victimes des différentes formes d’agressions. Assurance de Maitre Magguy Panza, chargée de vulgarisation au sein de cette organisation.

Dans une interview avec La Voix de l’UCG, à l’occasion le samedi 4 juin 2022 de la journée internationale des enfants victimes innocentes d’agressions, Magguy Panza de Safdf sensibilise pour un traitement dépourvue d’agressions à l’égard des enfants. Les enfants sont victimes des plusieurs formes d’agressions dont des agressions physiques et verbales et surtout des agressions sexuelles indique notre source. La FJDF condamne et lutte contre des abus de pouvoir et toutes autres formes des violences que subissent les enfants. Ainsi, cette organisation à laquelle appartient aussi Maitre Cathy Furaha, actuelle ministre de la culture, arts et patrimoine propose un service d’accompagnement judiciaire gratuit de ces enfants. Mais précise Me Magguy Panza, cet accompagnement doit requérir le consentement des parents. ‘‘ Nous offrons un service d’accompagnement gratuit aux enfants auprès des instances judiciaires. Plusieurs enfants subissent des agressions et notre lutte consiste à sensibiliser pour y mettre fin. Et pour les cas que nous identifions, nous accompagnons ces enfants afin qu’ils accèdent à la justice et qu’éventuellement leurs bourreaux soient punis. Mais en matière d’accompagnement judiciaire pour les enfants, ils doivent être accompagnés de leurs parents. Par enfant nous comprenons toute personne âgée de moins de 18 ans. Et ces enfants nous les accompagnons selon la forme d’agression subie. Il y a des enfants qui subissent des agressions de la part de leurs parents, de membres de leurs familles, des membres de la communauté, de la part de leurs enseignants ou d’autres personnes qui ont une autorité sur ces enfants. Et ça, la loi punie et nous nous travaillons pour que ces genres des pratiques prennent fin.’’

L’Organisation des Nations Unies a proclamé depuis 1992 la journée du 04 juin comme étant consacrée aux enfants victimes d’agressions. Quand un conflit armé éclate, ce sont les membres les plus vulnérables de la société – à savoir les enfants – qui sont les plus touchés peut-on lire sur le site des Nations unies à propos de cette journée. Les six violations les plus courantes en temps de guerre sont le recrutement et l’utilisation d’enfants, les meurtres, les violences sexuelles, les enlèvements, les attaques contre les écoles et les hôpitaux et le refus de l’accès à l’aide humanitaire.

Sachez que c’est depuis 2002 que la FJDF est au service de la communauté pour la défense des droits de la femme et de l’enfant.

Emmanuel KATERI

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE