Nord-Kivu: « Goma a plus bénéficié de la taxe conventionnelle », SOCIV Butembo

La taxe conventionnelle des pétroliers pour la  modernisation de la voirie des villes du Nord-Kivu sera revue à la hausse. Cette taxe fruit du partenariat public-privé passe de 40 à 60 FC par litres de carburant.

L’accord portant majoration de cette taxe  vient d’être formalisée ce vendredi 13 mars, au cours d’une grande réunion présidée par le gouverneur du Nord-Kivu à l’intention des opérateurs économiques du secteur pétrolier de Goma.

Le but de la majoration de cette taxe est de contribuer davantage à l’amélioration des infrastructures routières dans les différentes villes de la province a fait savoir monsieur PROVIDENCE MUHINGA Président des Pétroliers.  

Le Professeur Abbé Muhindo Président de la société civile de Butembo déplore la répartition inéquitable des infrastructures pendant l’exécution des projets financés antérieurement par ladite taxe conventionnelle.

  « Notre déception est qu’aujourd’hui il y a usage différencié de cette participation citoyenne. A Goma, même si certains projets sont financés par des partenaires, on sent que ca bouge. Mais aujourd’hui à Butembo, les actions sont minimes. A Beni les travaux évoluent timidement. On devrait d’abord évaluer ce que font ces 40 FC perçus sur chaque litre pour chaque moto, chaque véhicule…, c’est beaucoup d’argent », explique le Professeur Abbé Malonga. 

Retenez que les boulevards Denis Paluku et Julien Paluku à Butembo ont été financés, en partie, par la taxe de développement fruit du partenariat entre les pétroliers et le gouvernement provincial.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE