Nord-Kivu II: identification des finalistes déplacés pour une bonne passation des examens d’État

Le Directeur Provincial de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, EPST Nord-Kivu II annonce invite les responsables d’écoles à identifier les écoliers, écolières et les élèves déplacés de guerre afin de ne pas compromettre leur  éducation.

Appel lancé    lundi 9 mai 2022, au cours d’une réunion d’évaluation à mi-parcours de l’année scolaire en cours avec tous les partenaires de l’éducation dans la salle de conférence de la sous division provinciale des écoles conventionnées catholique à Kitatumba.

Pour l’année scolaire en cours, dans la seule sous division de l’EPSP Butembo II, 1067 écoliers et élèves déplacés de guerre ont été enregistrés. Ils proviennent des écoles en proie à l’insécurité en territoire de Beni et de la province de l’Ituri, a fait savoir le sous-Proved. Selon lui, ces enfants qui ont été accueillis à Butembo éprouvent des problèmes divers. Notamment le stress, le manque d’outils scolaires et l’adaptation après avoir loupé plusieurs leçons. Les autorités de l’ESPT ont réitéré l’appel aux responsables d’écoles de les accueillir sans condition.

« Les enfants finalistes en déplacement, nous avons demandé que ces enfants soient identifiés par le chef d’établissement. Et le chef d’établissement doit remonter l’information au niveau du comité sous provincial et le comité sous provincial doit remonter l’information au niveau du comité provincial et nous aurons de solution »,  fait-il savoir.

Le Proved a par ailleurs annoncé la mise en œuvre d’un projet gouvernemental consistant à la construction d’une école viable dans chacun des 28 quartiers de Butembo. La ville de Beni bénéficiera de 26 écoles sans oublier le territoire de Lubero et d’autres entités. Selon Shalumoo Salomon, il s’agit d’un projet d’accompagnement de la gratuité de l’éducation de base.

Georges Kisando Sokomeka