Nord-Kivu/Ituri : les chauffeurs qui payent toutes taxes exigent la paix comme contrepartie

Les chauffeurs  sont tués,  kidnappés  et malmenés en provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri  sous l’œil impuissant  des gouvernants. C’est un regret de l’Association des Chauffeurs du Congo, ACCO ce mardi 7 septembre 2021 à l’occasion d’une messe célébrée en mémoire de tous les chauffeurs et clients assassinés  et découpés  à la machette par les ADF dans cette partie de la RDC.

Kahindo Mbusa Kapaya est le Président de l’ACCO Butembo a pris la parole  au cours de  la messe  célébrée dans le secteur catholique de Furu.

L’ACCO a fustigé  la non rétrocession par le pouvoir public des taxes que les chauffeurs s’activent à payer. Pour cette structure, la rétribution équitable des taxes payées c’est notamment la garantie sécuritaire des chauffeurs et leurs clients.

« Au moment où nous payons toutes les taxes et les  impôts sans rétrocession ou contrepartie de la part des gouvernants, comme remerciement  on nous tue. Nous exigeons que les auteurs subissent la rigueur de la loi. S’arrêter, c’est mourir ; avancer c’est mourir ; vaut mieux mourir en avançant que de mourir en reculant »,  fait savoir Kahindo Mbusa Kapaya.

Pour rappel l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO), la plateforme des mouvements citoyens et groupes de pression, ont lancé un appel  à observer deux journées de deuil lundi 06 et mardi 07 septembre  pour décrier la récente attaque rebelle qui a causé l’incendie d’au-moins 16 véhicules et 4 morts, sur l’axe routier Luna-Komanda.

Georges Kisando Sokomeka & Julienne Muhima

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE