Nord-Kivu: Kaké Kiro Muthundo André et d’autres commerçants ont bâtie Butembo grâce au vélo(Reportage)

Toute vie a une base. Et le vélo est l’une des bases pour la fortune de la plus part d’anciens commerçants de Butembo, surtout ceux des années 1970 quand le commerce à Butembo devenait florissant.

 Des témoins encore vivant racontent que Butembo a été construit par ceux qui ont utilisé le vélo comme moyen de transport de leurs marchandises. L’un d’eux c’est monsieur Kaké Kiro Muthundo André, l’un des premiers commerçants de Butembo. Aujourd’hui âgé de 80 ans, Muthundo André indique que c’est son oncle qui l’a appris à rouler sur un vélo. Et il n’était pas accessible à toutes les bourses.

« Je me suis intéressé au commerce quand j’étais encore jeune. Le vélo m’a énormément aidé pour construire ma fortune. C’est grâce à cet engin roulant  que je parcourais différents marchés pour vendre mes quelques articles. Et c’était un grand succès lorsqu’on achetait un vélo au village. C’est suite au poids de l’âge que je ne sais plus en rouler. Et lorsque mon chiffre a augmenté, j’ai embrassé le commerce des vélos. C’était vers 1978. Et j’écoulais plus de 12 vélos par jour. J’avais ma boutique prêt du centre d’accueil Joli rêves », témoigne l’ancien commerçant Kaké Kiro Muthundo André.

Mis à part le commerce, André Muthundo reconnait les avantages du vélo sur l’aspect sportif. Il invite les jeunes à aimer chacun son travail. Bien que le vélo soit en voie de disparition à Butembo, il faut lui reconnaitre sa contribution dans la construction de l’activité économique de cette ville.

Mr Muthundo raconte que plusieurs commerçants de Butembo prenaient sur leurs vélos des maraichers tels que les oignons à Kipese en territoire de Lubero et les amenaient à Kisangani, à plus de 800 km. Cela leurs faisait des bonnes affaires témoigne-t-il. Le Vieux Muthundo n’a qu’un conseil aux jeunes : aimer le travail.

Ghislain Lukambo

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE