Nord-Kivu : la délégation des évêques membres de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC) sur la ligne de front à Beni

Une délégation des évêques membres de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale ( ACEAC) est arrivée ce vendredi 15 janvier, à Beni.

Conduite par Monseigneur Marcel Madila archevêque de Kananga, la délégation affirme venir dans la zone pour une mission de réconfort et de paix pour la population longtemps meurtrie par la guerre imposée par les groupes armés, notamment les ADF.

Il s’agit des archevêques Marcel Madila de Kananga et président de l’ACEAC, François Xavier Maroy de Bukavu, José Moko, évêque d’Idiofa et vice-président de la Cenco, des abbés Jean-Pierre Badidike, secrétaire général à l’ACEAC et Donatien Nshole, secrétaire général à la Cenco accueillis par l’évêque du Diocèse de Butembo-Beni et du comité de Sécurité de Beni.

Aussitôt descendue à l’aéroport de Mavivi, la délégation de l’ACEAC-Cenco s’est rendue dans les villages situés sur la route nationale numéro 4 en secteur de Beni-Mbau, dans le territoire de Beni. A Mayimoya, les hôtes ont échangé avec la population locale et leur ont témoigné de la solidarité ecclésiastique.

Réconfortés par la présence des évêques, les habitants de ce territoire ne réclament que le retour de la paix et la restauration de la sécurité dans les villages pour leur permettre de regagner leurs habitations et vaquer librement à leurs occupations, notamment champêtres, l’activité principale dans la région de Beni.

Musubo Patrick, président de la société civile de Mayimoya, confirme que certains habitants commencent à regagner Mayimoya avec l’accalmie y observée ces derniers temps. Pour cet activiste des forces vives, il faut une paix durable.

La délégation d’évêques a visité les paroisses Saint Esprit d’Oicha et Notre dame des pauvres de Mbau. Ces paroisses sont situées dans les zones où plus de 70 % d’habitants ont déjà abandonné leurs maisons d’habitation suite à la recrudescence des attaques attribuées aux rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF). À la paroisse Notre dame des pauvres de Mbau, 3 prêtres y étaient enlevés par ces assaillants depuis 2014 sans nouvelles sur leur existence jusqu’à ce jour.

Dans leur agenda, les évêques comptent dialoguer avec la population pour comprendre ce qui se passe dans la zone.

Selon Monseigneur Marcel Madila, les résultats de ce dialogue seront remis à l’Éternel qui selon lui, les a envoyé pour cette mission.

À Beni, la délégation a été reçue par le maire intérimaire à côté de l’évêque de ce diocèse.

Cette délégation va présider des messes pour « la paix et la justice » et de réconfort en ville de Beni avant d’en faire à Butembo, Bunia et Goma.

Jackson Sivulyamwenge