Nord-Kivu : La LUCHA appelle la population à se méfier de toute aide qui proviendrait du PAM

Les membres du mouvement Lutte pour le changement, LUCHA section Butembo en province du Nord-Kivu,  étaient dans les rues ce mercredi 04 mars. Objectif de cette action, soutenir les actions d’expertise de l’Office Congolais de Contrôle, OCC  dans le dossier « riz avarié » du Programme Alimentaire Mondiale, PAM. La LUCHA  craint  que PAM ne fasse consommer à la population  la  cargaison de 280 tonnes de riz déclaré impropre à la consommation. Les militants de la LUCHA, évalué à une dizaine, ont marché du point Takenga pour chuter respectivement au Bureau de l’OCC ET du PAM. A chacune de ces deux institutions, LUCHA avait  un message spécial  comme nous dit ici un membre de la LUCHA.

« Les deux documents que nous avons écrits, nous les avons adressés à deux instances notamment  à  l’OCC  et au PAM. Nous encourageons l’OCC  pour le travail combien louable qu’il a abattu. Nous voudrions que le PAM nous écarte de ce drame humanitaire qu’il vient amener dans notre région. Le responsable qui était sur place nous a dit que les documents que nous venions de remettre  entre ses mains, il va les transmettre  à sa hiérarchie. Et l’OCC  nous  garantit que ce dossier est entre ses mains et il ne va pas le relâcher », a expliqué le militant de la LUCHA à la Voix de l’UCG.

La LUCHA appelle également population de la région concernée par ces produits avariés à se méfier de toute aide qui proviendrait du PAM et à se désolidariser d’avec cette ONG humanitaire. Pour rappel, une lettre que l’Office Congolais de Contrôle, Direction générale de Kinshasa, a envoyée au Représentant Pays du PAM depuis le 21 février 2020  interdit la distribution du riz déclaré avarié par le PAM dans le cadre de la lutte contre Ebola.

Guilaine KASASYA

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE