Nord-Kivu : la paie du mois d’avril n’a pas pris en compte les revendications des enseignants (SYECO)

Les enseignants de la province éducationnelle Nord Kivu 2 attendaient la paie d’avril comme tous les autres enseignants de la RDC. Cette paie devrait tenir compte des revendications des enseignants, notamment la prise en compte des nouvelles unités et la majoration salariale convenue à Mbwela logde avec le gouvernement. Certains syndicats ont même menacé d’entrer en grève si le gouvernement ne tient pas sa promesse. La Voix de l’UCG est allée à la rencontre du Syndicat des Enseignants de Butembo en province éducationnelle Nord Kivu 2.

La paie des enseignants non encore mécanisés appelés nouvelles unités et la majoration du salaire de tous les enseignants à partir d’avril 2022 sont parmi les revendications des enseignants que le gouvernement avait promi remplir à la paie du mois d’avril. Rien de ces engagements n’a cependant  été réalisé pour la paie d’avril.

Le gouvernement a tout de même promis une paie supplémentaire sous peu. Question d’harmoniser les listes qui reprennent les enseignants nouvelles unités a promis le gouvernement indique Irenée Mutumwa, secrétaire permanent du Syndicat des Enseignants du Congo SYECO de Butembo et secrétaire exécutif adjoint de ce syndicat en province éducationnelle Nord Kivu 2. ‘‘ Jusque-là c’est une paie comme dans le passé. Il n’y a aucune nouveauté. Mais c’est avec la promesse qu’il y aura une paie supplémentaire et c’est là qu’on va constater la paie des nouvelles unités et l’augmentation du salaire. Le problème est que celui qui a promis, c’est le même qui promet toujours sans réaliser. Quand nous aurons constaté la  prise en charge des nouvelles unités ou pas, l’augmentation des salaires ou pas, la suppression des zones salariales ou pas, c’est à ce moment que nous saurons quoi faire en comparant avec l’accord de Mbwela.’’

Le Syeco annonce une assemblée générale intersyndicale en province éducationnelle Nord Kivu2 début mai prochain. Il espère que la paie complémentaire du gouvernement aura été effective. Sans celle-là, des actions syndicales, la grève y compris, pourront être envisagées à l’issu de ces assises indique Irenée Mutumwa. ‘‘ Nous allons peut être renforcé ce que les autres ont déjà commencé. Les actions ont déjà commencé dans d’autres syndicats. J’ai suivi ce qu’a annoncé le Syndicat des Ecoles Catholiques qui annonce le boycott des cours chaque lundi et mardi, c’est-à-dire que les enseignants membres de ce syndicat ne se rendront pas à l’école ces jours-là.  Nous, nous allons attendre un peu, voir si la paie supplémentaire sera effective entre temps nous aurons tenus notre assemblée intersyndicale. Et après nous saurons quelle ligne prendre.’’

Le Syeco indique soutenir les autres enseignants qui ont annoncé les mouvements de grève et appelle le gouvernement à remplir ses engagements.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE