Nord-Kivu : la réponse à Ebola a contribué au renforcement du système de santé des régions affectées

La Maladie à  Virus Ebola Ebola aurait été un mal nécessaire au regard des acquis en faveur du système de santé des zones affectées par cette épidémie. C’est ce qu’on peut retenir du point de presse co-animé par le Médecin Chef de Zone de Butembo et le Président de la Société Civile de Butembo ce vendredi 9 octobre 2020.

Il a été question au cours de ces échanges de faire le tour d’horizon des acquis de la réponse à Ebola.

Dr Pablo Lwanza, Médecin Directeur de la zone de santé  de Butembo a cité  dans la foulée parmi ces acquis le renforcement de la surveillance des épidémies, la réhabilitation majeure ou mineure des structures des soins et leur équipement.

« Il y a eu transfert des compétences du niveau central (ndlr ministère de la santé) et des partenaires sur la gestion de l’épidémie », explique Dr Pablo.

Le Professeur Abbé Muhindo Malonga Télésphore,    Président de la Société Civile de Butembo quant à lui  souligne  la réappropriation des mesures hygiènes depuis l’avènement d’Ebola. Il ajoute la conscience de la  nécessité  de la communication et d’autres acquis.

« Nous avons approfondis notre expérience sur la gestion des situations de crise et de conflit. Déjà au niveau de la ville, il y avait des contrées dans lesquelles les équipes de la riposte n’étaient pas les bienvenues. Grâce à l’expérience des uns et des autres, des interventions de la riposte ont été possible à Wayene, … », se félicite le Prof  Malonga.

Le Professeur Abbé Muhindo Malonga Télésphore a toute fois  fustigé quelques dérives  de la riposte telle que le clientéliste dans le recrutement des agents, les abus sexuels et le détournement des fonds dont certains  auteurs sont déjà jugés  et l’instruction se poursuit  contre d’autres.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE