Nord-Kivu : le fait pour le gouvernement de présenter un budget modique pour la défense et la sécurité est la preuve que la situation de Beni et Ituri n’est pas sa priorité (Edgard Mateso)

En présentant un budget modique destiné à la défense et la sécurité, le gouvernement de la RDC donne la preuve qu’il n’a pas pour priorité la situation sécuritaire de l’Est de la RDC. Propos de Monsieur Edgard Mateso, vice-président de la société civile du Nord Kivu avec qui La Voix de l’UCG a abordé la thématique du budget exercice 2022 analysé au parlement. Edgard Mateso plaide pour la solidarité nationale en faveur de Beni et Ituri.

Que représente le congolais de l’Est aux yeux du gouvernement congolais ? Edgard Mateso dit se poser cette question au regard de la légèreté avec laquelle est traitée la question de Beni et Ituri. Pour lui, ‘‘un gouvernement sérieux élaborerait un budget spécifique pour ces deux provinces dans lesquelles depuis 7 ans, des civils sont tués presque sans défense.’’ En plus, l’Etat de siège a été prorogé sans les députés du Nord Kivu et de l’Ituri qui sont les plus concernés par cette question. Une attitude coupable selon Edgard Mateso.

‘‘Décider pour nous sans nous, c’est décidé contre nous. Je crois que le gouvernement doit apprendre à considérer le point de vue de la population. Au-delà des recommandations de la société civile, les députés du Nord Kivu et de l’Ituri ont refusé de participer à ce débat parce que leurs propositions ne sont jamais considérées. S’il en est ainsi pour ceux qui sont à l’intérieur, qu’en est-il de nous qui crions sans être dans les institutions ?’’

Le gouvernement devrait pourtant mobiliser la nation pour Beni et Ituri en créant par exemple un impôt de solidarité que les congolais des autres provinces supporteraient et en réduisant de moitié le train de vie des institutions.

‘‘Une taxe particulière de solidarité nationale pour venir en appui aux populations en détresse. On devrait décharger cette population du Nord Kivu et de l’Ituri des taxes qui par ailleurs sont trop nombreuses ici, de telle sorte qu’on se sente plus au moins soulagé et accompagnés par la solidarité nationale.’’

Par ailleurs, la société civile se désole du nombre élevé des taxes et impôts au Nord Kivu. Un Etat soucieux allégerait plutôt pareil poids estime Edgard Mateso. Il appelle les députés et sénateurs à ne pas voter pour ce budget sans tenir compte de la situation de Beni et Ituri et du social de tous les congolais en général.

Emmanuel Kateri

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE