Nord-Kivu : Le fugitif de Beni, malade d’Ebola, reste introuvable à Butembo « Maire »

Les équipes de riposte sont aux trousses d’un cas confirmé d’Ebola en cavale depuis jeudi 16 avril 2020 dans une structure de prise en charge médicale de  Beni en province du Nord-Kivu.

Ce malade  est à Butembo, à 54 Km de Beni, depuis vendredi 17 Avril mais la coordination stratégique de la riposte fait savoir qu’elle a perdu ses traces. Une information confirmée le soir de ce  samedi 18 Avril par le maire de Butembo. Ce qui vient contredire les informations relayées par une certaine presse et les réseaux sociaux faisant étant de  l’interception de ce fugitif à Butembo.

« Il s’est agit d’une mauvaise indication de la cible », lance le maire de Butembo sans donner beaucoup d’explications.  Docteur Guy Mukari, coordonnateur de la réponse à Ebola à Butembo et environs,  contacté au téléphone par la Voix de l’UCG ce samedi 18 avril aux heures matinales  a fait savoir qu’il s’agit d’un adulte de 28 ans.

« Les membres de la communauté doivent alerter les équipes de riposte afin d’éviter la réinfection de Butembo par ce cas », a-t-il lancé.  La question que d’aucuns se posent est de savoir comment ce malade a-t-il franchi les points de contrôle sur le tronçon Butembo-Beni à l’insu des services spécialisés.

Pour rappel,  la société civile du Nord-Kivu a dénoncé vendredi 17 Avril la violation des mesures barrières instaurées par le Gouverneur du Nord-Kivu faisant étant d’une moyenne de 4000 passagers  qui font le trafic Beni-Butembo. Pourtant, comme on le sait bien, la ville de Beni fait actuellement face à 3 épidémies actives et très graves. 

Il s’agit,  selon la société civile,  du  COVID-19, la Maladie à Virus EBOLA et la rougeole. « Ce qui exposerait la ville de Butembo et ses environs au risque de contamination et de propagation », craint Edgard Mateso, Vice-président de la Société Civile au Nord-Kivu.  

Cette légèreté dans l’exécution des ordres des autorités dénotent d’une certaine indiscipline notoire dans le chef des exécutants locaux et des voyageurs incontrôlés au détriment de la santé du reste de la population, fait-il remarquer. La société civile invite l’autorité à sanctionner les responsables qui seraient à la base de cette indiscipline.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE