Nord-Kivu : Le risque de croissance du taux d’abandon scolaire est imminent chez les pygmées après le confinement(PREPPYG)

L’Association pour la Réhabilitation et la Protection des Pygmées, PREPPYG s’inquiète de l’avenir des enfants scolarisés  issus des communautés autochtones tels les pygmées.

Dans une interview accordée ce mardi 14 juillet 2020 à La Voix de l’UCG, monsieur Butelezi Kakevire, Secrétaire Exécutif de cette structure, fait savoir que le coronavirus a des conséquences sur la vie des pygmées. « Cette pandémie va freiner les efforts jusque là déployés  pour l’accès des pygmées à l’éducation », explique monsieur Kakevire Butelezi.

Kakevire Butelezi ajoute que les écoles sont rares dans des milieux proches des pygmées. « A chaque début d’année, il s’est toujours observé un taux d’abandon scolaire élevé suite à plusieurs raisons. Des écoliers et élèves issus des communautés autochtones préfèrent s’adonner par exemple à la cueillette du miel que de  vaquer aux activités scolaires.  Avec les vacances imposées par le contexte de la covid-19, le risque de croissance du taux   d’abandon scolaire est imminent  chez les pygmées », craint Kakevire Butelezi.

Il invite le gouvernement à prendre des mesures idoines afin d’amortir les effets de la Covid-19 sur le vécu  des peuples autochtones. 

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE