Nord-Kivu : Le téléenseignement via la RTNC est inadapté pour les écoliers et élèves « Enseignants »

Il est impossible d’adopter le téléenseignement dans la partie Grand-Nord de la province du Nord-Kivu. C’est la réaction des certains enseignants de Butembo, à l’annonce  du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, EPST   de dispenser les cours sur la RTNC. Ceci afin d’occuper  les élèves et écoliers des classes terminales  pendant ce temps de confinement.  

Interrogés par la voix de l’UCG, ces professionnels de la craie évoquent les difficultés d’accès  à la télévision  par tous les apprenants. Monsieur  Gaston Wanzire, enseignant à Malende dans  le faubourg Ouest de Butembo  s’interroge : « Comment les élèves vont-ils suivre la RTNC sans récepteur ? Aucun de mes élèves n’a de télé », se plaint-il.   « Un enfant qui suit cours à la télévision ou à la radio aura de difficulté de marier la théorie à la pratique telle que recommande la pédagogie », renchérit Monsieur Mutumwa, un autre enseignant de Katwa. « Il faut savoir qu’enseigner un enfant recourt à  tous les organes de sens : le toucher, la vue et le sens », explique Madame Yvonne Kaswara enseignante dans une école de la commune Bulengera.

Ces enseignants recommandent au gouvernement d’appliquer les mesures de  confinement seulement dans des entités touchées par la pandémie. Ils avancent le motif tel que l’année passée l’on n’avait pas  arrêté  les études à cause de Ebola. D’ailleurs, ajoutent-ils, les enfants sont bien encadrés à l’école qu’à la maison où ils passent des journées entières en déambulant. Il sied de rappeler que c’est depuis le 19 mars dernier que le chef de l’Etat congolais avait interdit tout rassemblement pour lutter contre le covid-19.

Guylaine KASASYA

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE