Nord-Kivu : L’UPDF et les FARDC, n’ont pas fait cesser les tueries des civils à 90 jours de la présence sur le sol congolais de l’armée Ougandaise (Société civile)

Opérations conjointes UPDF FARDC, 90 jours se sont écoulés depuis que ces opérations ont commencé avec la présence en RDC de l’UPDF, l’armée Ougandaise. Visant la neutralisation des forces négatives  principalement l’ADF, ces opérations présentent en ce jour un bilan mitigé selon des acteurs de la société civile du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Le président de la société civile du secteur Rwenzori en territoire de Beni où plus de 20 personnes ont été tuées en début de cette semaine, n’est pas satisfait des 3 mois de l’UPDF sur le sol congolais. Des  ‘‘espoirs déçus’’ résume Ricardo Rupande qui ne comprend pas comment les tueries se poursuivent dans les zones où sont présentes les forces mutualisées FARDC-UPDF.

‘‘ Nous nous pensons que les opérations n’ont pas été élargies. On a laissé un petit terrain libre aux rebelles après les premières frappes. Ils sont en train de se réorganiser. Bien avant là, c’étaient quelques agglomérations de Watalinga qui étaient attaquées. Maintenant que les rebelles se concentrent dans le groupement banyangala dans le Ruwenzori, et une partie de la chefferie de Watalinga, nous comprenons qu’ils ne sont pas intimidés par ces opérations. Or, c’est aussi dans cette partie que les opérations conjointes avaient commencé’’ déplore Ricardo Rupande.

Pour Christophe Munyanderu, de la Convention pour le Respect des Droits Humains CRDH territoire d’Irumu en Ituri, il y a lieu de féliciter les forces mutualisées qui ont détruit certains bastions des ADF. Il regrette cependant que les routes et les villages restent peu sécurisés car les combattants dans leur dispersion continuent à s’y en prendre aux civils. ‘‘ L’ennemi est en débandade. Ce que nous observons aujourd’hui, fait suite aux menaces auxquelles font face les ADF dans la forêt. La montée des tueries, des attaques sur les routes… il veut montrer que les opérations ont échoué, que rien n’avance malgré la mutualisation des forces’’ analyse Christophe Munyanderu. Son organisation a même rendu public ce jeudi 03 mars un message de soutien aux forces coalisées FARDC-UPDF. Dans une interview nous accordée précédemment, Edgard Mateso, vice-président de la société civile du Nord Kivu a déploré le fait pour les forces Ougandaises de s’être livrée à d’autres activités que la guerre contre l’ennemi qui tue les civils. Il cite l’entretien de la route Mbau-Kamango par l’UPDF et la sécurisation annoncée des agents de l’entreprise Ougandaise qui réhabilite la route Beni-Kasindi.

Pour lui, en 90 jours, les frappes des forces mutualisées contre les ADF sont à compter au bout des doigts. C’est entre 4 et 6 frappes en 90 jours, ce qui est déplorable indique Edgard Mateso.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE