Nord-Kivu/ Manif anti état de siège : première journée réussie pour la Véranda Mutsanga

Les activités sont restées paralysées   ce lundi 25 avril 2022 dans certaines agglomérations du Grand-Nord de la province du Nord-Kivu en respect à l’appel du groupe de pression Véranda Mutsanga. A Butembo, Musimba, Oicha et Kirumba, cet appel à la grève pour exiger la levée de l’état de siège a été respecté.

Dès l’aube de ce lundi 25 avril 2022, des barricades ont été jetées sur les artères principales et des heurts ont été signalés dans certains quartiers de la ville, à l’instar de Mutsanga, Furu  et Nziapanda, à l’entrée sud de la ville. Au siège de la Véranda Mutsanga et à Furu, des tirs ont été entendus lorsque les éléments de la police tentaient de dissuader les manifestants en dégageant les artères barricadées.

A kyambogho, des jeunes manifestants ont placé des arbres pour couper le trafic. La police s’y est rendue pour dégager les barricades et ouvrir le trafic sur cet axe qui mène à Goma. Au centre-ville, les boutiques, magasins et galeries commerciales sont restés fermés. Même chose pour les banques et les institutions de microfinance. Plusieurs écoles ont aussi renvoyé apprenants et enseignants à la maison pour des raisons de sécurité.   Monsieur Akiba Trésor, préfet de l’IABU s’inquiète de l’avenir des enfants. Le calendrier scolaire est compromis avec les perturbations des cours à la veille des épreuves d’examens d’Etat.

La pluie qui a arrosé la ville de Butembo a joué pour beaucoup pour le rétablissement du calme. Les manifestants ont levé les barricades pour s’abriter. Retenez que la commune de Kirumba  a aussi connu une journée agitée suite au mot d’ordre de la Véranda Mutsanga. La RN4 a été coupée dans cette entité, ce qui a été à la base de l’interruption du trafic entre les villes de Butembo et Goma. Le même mot d’ordre a été respecté en commune rurale d’Oicha.

En ville de Beni par contre, les activités se sont déroulées normalement, cela en dépit du déploiement des militaires et policiers dans plusieurs coins stratégiques de la ville pour parer à toute éventualité.

Retenez que la Coordination urbaine de la société civile de Butempbo, a réagi à ce qu’elle qualifie de « Cacophonie entre le maire de Butembo et la Véranda Mutsanga au sujet de l’annonce des journées ville morte lundi 25 et mardi 26 Avril 2022 ». Pour la structure citoyenne, il n’y a aucune raison pour laquelle les activités doivent être suspendues.

Georges Kisando Sokomeka

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE