Nord-Kivu/Manifestation anti-MONUSCO : le député Tembos Yotama encourage les protestataires à ne pas céder à la pression

10 jours de manifestations contre la MONUSCO dans les Grand Nord de la province du Nord-Kivu, le député national Tembos Yotama  appelle les gouvernants à garantir les droits des manifestants.

Dans un message vocal publié  ce lundi 5 avril 2021, l’élu de Butembo dénonce la persistance des massacres des civils depuis six ans  sous un regard qu’il juge de complice de la communauté internationale représentée par la MONUSCO.

« Depuis huit ans, les rebelles ADF pillent et massacrent la population sous l’œil impuissant du gouvernement et de la MONUSCO », dénonce Tembos Yotama.

« Les Nations Unies qui restent représentées par les  différentes  agences et organisations internationales ne peuvent pas regarder passivement les massacres des civils,  et elles ne font rient pour arrêter  ces massacres », ajoute-t-il.

TEMBOS YOTAMA, appelle la population à soutenir ces groupes de pression pour faire entendre les cris de chagrin de ceux qui souffrent des massacres et enlèvements des civils.

« J’appelle la population à poursuivre les manifestations de manière pacifique  et sans violence contre les actes de cruauté qui se commettent à Beni », lance-t-il.

C’est ainsi que cet élu national de Butembo encourage les manifestants à ne pas céder à la pression.

Au moins 9 militants du mouvement pro-démocratie Lutte pour le Changement (LUCHA) ont été interpellés par la Police Nationale Congolaise (PNC) lors d’une marche anti-MONUSCO organisée ce lundi 05 avril 2021, dans la ville cosmopolite de Beni .

A Butembo, les manifestants de cette structure ont été chassés par la police devant le QG de la MONUSCO où ils étaient en sit-in.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE