Nord-Kivu : Même en étant non originaire, on peut mener une vie épanouie à Butembo comme sur ses terres natales (Adassa Kapita)

C’est l’expérience témoignage de mademoiselle Adassa Kapita, étudiante l’Université Catholique du Graben qui témoigne d’une intégration réussie à Butembo, province du Nord-Kivu. Un endroit qu’elle trouve magique.

Témoignage fait en marge de la fête du 08 mars commémorant les droits de la femme et  célébrée avec faste ce 13 mars à l’Université Catholique du Graben. La spécificité cette année, c’était l’exposition des diverses valeurs culturelles. Shi, Mbala, Nandé et autres ont parlé de ce que sont leurs cultures. Très bel exercice de multiculturalité et de diversité ethnique dans l’unité académique autour de la seule alma mater, l’Université Catholique du Graben. 

Adassa Kapita se sent épanouit et rien ne l’amène à penser qu’elle vit loin de ses terres ancestrales. Adassa Kapita qui a la passion de l’art de guérir, est en troisième année de graduat et veut devenir médecin. Originaire du village de Masimanimba dans le Bandundu, Adassa Kapita témoigne se sentir en bonne aise à Butembo, une ville majoritairement nande. Elle vit comme sur ses terres ancestrales, mettant en mal les préjugés qui font de Butembo une ville fermée sur fond des velléités tribales. Adassa Kapita est une fille épanouit et indique s’être fait des amis facilement à l’UCG.

« C’est facile. Depuis que je suis née je voyage tout le temps. J’ai vécu avec plusieurs cultures. Je m’intègre et je me fais des amis  facilement. Ca n’a jamais été un problème de vivre à Butembo.Ca fait cinq ans que je suis ici », témoigne-t-elle.

Le fait de vivre sans problème à Butembo ne lui fait pas oublier qu’elle devrait aussi visiter de temps en temps Masimanimba son village natal. Culture Africaine oblige.

Adassa Kapita aime cette multi culturalité et invite les uns et les autres à expérimenter la vie loin de chez soi. Ambitieuse, Adassa Kapita veut aller loin en vivant ses rêves d’être une femme valeureuse.

Lire aussi

Butembo : les étudiantes de l’UCG ont célébré le mois de la femme à travers une exposition multiculturelle

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE