Nord-Kivu: Plus d’un mois après l’instauration de l’Etat de siège, les officiels toujours pas à Beni, la population de Butembo s’interroge

Le premier ministre en séjour de compassion au Nord-Kivu a fini sa mission en ville de Goma sans se rentre à Beni où se réalisent des massacres au quotidien. La province du Nord-Kivu sous Etat depuis plus d’un mois, le Gouverneur militaire le lieutenant General Ndima Constant n’a pas non plus jusque-là foulé ses pieds à Beni. Qu’en pense la population de Butembo ?

Comprenant l’urgence d’une éruption volcanique, la population de Butembo est d’accord avec cette attention et assistance faite par le gouvernement aux sinistrés de Goma. Néanmoins, elle souhaite que ce geste s’étende dans le territoire de Béni auprès des rescapés des massacres qui durent depuis une éternité dans cette région. Les habitants contactés estiment qu’un geste d’attention comme une présence du premier ministre à Beni apaiserait les rescapés et rassurerait les habitants du soutien du gouvernement.

« Le geste posé par le premier ministre est à louer, son retour à Kinshasa aurait peut-être un lien avec les taches liées à sa fonction. Le voyage pour Béni devra être programmé ultérieurement », estime Serge un commerçant.

Etant du même avis,Olivier pense que venir en aide aux sinistrés de Goma était très noble de la part du premier ministre. Il appelle plutôt cette autorité de programmer son arrivé à Béni très prochainement.

Cet étudiant estime que ce geste devrait être fait pour les rescapés des massacres de Béni d’autant plus que ces tueries ont durées une éternité : « Cette absence et ce manque de soutien de ma part du gouvernement  en dit long et fait preuve de la peur du côté des autorités de s’installer dans cette zone où règne l’insécurité mais aussi le nœud de la déclaration de l’état de siège. »

Le gouverneur  toujours pas à Beni

Quant au gouverneur militaire, le lieutenant général NDIMA CONSTANT, il devrait s’installer à Béni pour s’enquérir de la situation sur terrain, estiment les habitants contactés. L’Etat de siège ne devrait pas être long d’autant plus que l’opportunité de finir avec ces tueries est encore présente.

Rappelons que le premier mois de l’état de siège a pris fin le dimanche 6juin et que la prorogation est donc de 15 jours en daté du 7Juin au  21 JUIN.

KAVUNGA GUILAINE Roxanne

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE