Nord-Kivu: plutôt que de mourir de faim à Butembo, certains déplacés de Bapere retournent sans assurance de sécurité

De nombreuses familles déplacées de guerre venues des villages du secteur de Bapere, en territoire de Lubero au Nord-Kivu, vivent dans la précarité à Butembo. Incertaines, plusieurs familles décident de regagner leurs villages d’origine en dépit de la menace  des terroristes ADF. C’est un constat réalisé par la Voix de l’UCG ce lundi 8 juillet 2024 sur l’axe routier Butembo-Mangurejipa.

 

l’axe routier Butembo-Mangurejipa le matin de ce  lundi 08 Juillet. Ceux qui ont peu de moyens voyagent à quatre ou cinq sur une moto, tandis que d’autres sont entassés dans un camion de marque Fuso.

Kahindo Gisèle, une vingtaine d’années, n’en peut plus. La vie est devenue très chère à Butembo, sans aucune occupation rémunératrice. Elle décide de rejoindre Nziapanda, son village.

« Je suis déplacée, je veux rentrer chez moi à Mangurejipa. Je vais mourir de faim ici à Butembo. Nous sommes venus très nombreux, membres de ma famille ici. Certains membres de ma famille ont été égorgés. Je suis venue ici, craignant pour ma sécurité, mais je n’en peux plus, la vie est compliquée ici. »

 

Un autre père de famille, qui a requis l’anonymat, cherche impatiemment un moyen de transport depuis le matin. Jusqu’à midi, il ne sait toujours pas comment voyager. Il doit rejoindre son champ à Liboyo pour subvenir aux besoins de sa famille qui vit à Butembo.

« C’est à cause du manque de travail que je décide de rentrer chez moi. Je n’ai aucun travail à Butembo et je ne peux pas vivre comme ça. J’ai fui avec toute ma famille jusqu’ici. Alors, c’est difficile d’assurer une bonne prise en charge, d’où la nécessité de retourner au champ, » explique-t-il.

Même son de cloche pour celui que nous avons surnommé Kakule Martin, environ 75 ans, maladif, qui se décide à rentrer dans ses champs en espérant récolter ses cultures pour vendre et trouver les frais de soins.

Il y a environ trois semaines, les contingents Wazalendo venus de Butembo ont pris la direction de Kambau, Mangurejipa et Nziapanda après deux   incursions des terroristes ADF ayant fait environ 60  morts dans le secteur de Bapere.

Elisha Kindy

Share this content:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *