Nord-Kivu: remise d’un entrepôt d’une capacité de 500 tonnes à la LOFEPACO/ Beni par le PASA N-K

A Beni, la Ligue des Organisations des  Femmes Paysannes du Congo, LOFEPACO, a reçu provisoirement  un entrepôt pour 500 tonnes de produits agricoles ce jeudi 06 janvier 2023. Appuis du gouvernement congolais sur financement du Fond  International pour le Développement Agricole, FIDA, à travers le Projet d’Appui au Secteur Agricole PASA-NK. 

C’est le coordonnateur ai  du PASA NK, Daniel Bunambo,  qui a présidé cette cérémonie  qui s’est tenue dans la parcelle qu’abrite cet entrepôt situé en diagonale de la mairie de Beni. Puis il a été reçu par le maire de Beni, le commissaire supérieur principal Narcisse Muteba Kanshalé. 

Daniel Bunambo indique que cet entrepôt est construit en faveur des petits producteurs du riz en territoire de Beni pour organiser le stockage et la vente en série. Ce qui pourra faciliter  le ravitaillement du riz   à la population de Béni  et ailleurs.

« La LOFEPACO est partenaire au projet PASA-NK  depuis 2019, en lui remettant cet  entrepôt  de 500 tonnes, c’est pour qu’ils fassent deux grandes activités. La première c’est la réception du riz paddy produit par des petits producteurs de Beni ville et  Beni  territoire. La deuxième activité,  c’est organiser la vente en série pour la population de Beni qui viendra se ravitailler, à partir d’aujourd’hui, dans ce grand  entrepôt. » 

Une  bonne opportunité qui va  faciliter aux producteurs qui sont aux alentours de Beni,  de déposer et garder  leurs productions dans des bonnes conditions de stockages souligne Madame Zawadi Vihumbira, secrétaire exécutif  de la LOFEPACO et coordinatrice de la  filière Riz dans le projet PASA NK en territoire de BENI. Elle se dit satisfaite et promet  veiller aux conditions  de sécurité et à la bonne conservation de ces produits.

 

« C’est vraiment un grand besoin qui se  manifestait en ville de Beni pour faciliter d’écouler les produits de nos producteurs au niveau du territoire, parce qu’au niveau des territoires, il y’a pas assez d’endroits pour stocker les produits. Ils n’ont pas assez d’espaces. Quand vous  vous rendez dans les périphéries,  vous allez  constater que les paysans souffrent.   Ils n’ont  pas d’endroit pour stocker. Ils stockent dans leurs maisons.  Ils n’ont pas  d’endroits sécurisés qui remplissent les conditions des stockages. »

Elle appelle tous les petits producteurs qui sont aux alentours de Beni de venir déposer leurs productions au sein de l’entrepôt pour la sécurité de leurs produits.

 Julienne Muhima