Nord-Kivu/suspension import-export via Kasindi : tout savoir sur le lobbying du Président de la FEC Butembo à Kinshasa

En séjour à Kinshasa, le Président de la Fédération des Entreprises du Congo FEC Butembo-Lubero Monsieur Polycarpe Ndivito reste sur ses positions au sujet des points relatifs à la situation sécuritaire à Beni-Butembo ; situation à la base de la suspension par la chambre de commerce de Butembo-Lubero des activités d’importations et d’exportations.  Au cours de toutes les audiences lui accordées jusque-là, Polycarpe Ndivito insiste sur la restauration de la sécurité sur la route Beni-Kasindi et les allègements fiscaux pour les opérateurs économiques.

Dans un entretien ce vendredi 15 juillet avec La Voix de l’UCG, après sa réception au ministère de commerce extérieur et en attendant son audience par le ministre de la défense après le conseil de ministres, Polycarpe Ndivito annonce qu’il est resté et restera intransigeant sur la question sécuritaire.

« Lorsque nous avons pris la décision dans le comité c’est parce qu’il y a un mal. Nous perdons la marchandise et nous la perdons à la suite de l’insécurité. Les points sur lequel nous ne reculons pas ce que la sécurité doit être là », a-t-il fait savoir.

Lors de sa réception par le ministère ayant en charge le commerce extérieur où la question de la déclaration de la partie Grand-Nord de la province du Nord-Kivu comme zone sinistrée a été évoquée, il a été rétorqué au Président de la FEC Butembo-Lubero que les opérateurs économiques doivent également participer à l’effort de guerre par le paiement des taxes.  « Mais en défaut de la zone sinistrée, plaidons pour des allégements fiscaux », ajoute Polycarpe Ndivito.

 

Les réunions et les contacts se multiplient depuis la suspension par les opérateurs économiques de Butembo-Lubero des activités d’importations et exportations au poste frontalier de Kasindi à cause de l’insécurité sur la route Beni-Kasindi.

En dehors de contacts entrepris à Kinshasa, une autre réunion doit avoir lieu au tour du gouverneur du Nord-Kivu à Goma, une autre à Beni, sans parler de celle qui a déjà eu lieu à Kasindi qui avait mis autour de la table, FEC et délégués des FARDC et de l’UPDF.

Jackson SIVULYAMWENGE.   

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE