Nord-Kivu : Un mouvement des indignés dénonce l’évasion des rebelles ADF à Angenga, la prison la plus redoutable de la RDC

Selon la Radio Okapi, l’un des évadés de la prison de Angenga dans la province de la Mongala s’est retrouvé à Beni où il a été dernièrement arrêté et condamné par la Cour Opérationnelle.  Le Mouvement des Indignés de la Situation Sécuritaire, MISS/RDC dit avoir  appris avec amertume cette évasion spectaculaire. Dans une interview accordée à La Voix de l’UCG ce mercredi 29 avril 2020, cette structure craint que cette  évasion renforce des  groupuscules des rebelles congolais et étrangers dans la zone de Beni victimes des massacres depuis 2014.

Selon  MISS/RDC , les rebelles  ADF sont soutenus financièrement.

« Comment se fait-il qu’à moins d’une semaine d’évasion, le prisonnier soit capable de quitter Mongala dans l’Ex-Equateur pour atteindre Beni ? Sachant tous que la route Kisangani -Beni est en délabrement avancé et celle de Kisangani-Lisala constitue un parcours de combattants où l’on effectue de nombreuses semaines pour voir une agglomération. Comment un prisonnier, peut-il parcourir une si longue distance à moins de 7 jours alors qu’il est censé ne rien avoir dans sa poche lors de sa détention? », s’interroge Nicole Kavira coordonatrice du Mouvement des Indignés de la Situation Sécuritaire, MISS /RDC.

Pour elle, cette situation frise un complot et un coup bien monté par des mains invisibles qui exercent une autorité directe ou indirecte à la prison d’Angenga réputée comme la plus redoutable en République Démocratique du Congo. Ce mouvement  demande que le directeur de la prison et l’auditeur de garnison de Lisala, déjà transféré à Mbandaka depuis lundi 20 Avril, soient bien interrogés enfin de dénoncer leurs complices mais aussi s’ils sont coupables qu’ils soient condamnés à la peine maximale.

Georges KISANDO

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE